Mons

La cour d'assises du Hainaut a rendu vendredi son verdict dans le dossier du double assassinat d'Hensies: Cindy Mahieu et David Gérard écopent d'une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Allan Decot écope de 35 ans, Benjamin Wisnieuski de 25 ans, Cyril Mattucci de 20 ans, Méganne Bougeâtre de 15 ans et Valentin Devriese de 12 ans de réclusion criminelle. David Berlemont et Frank Doyen ont été, quant à eux, condamnés à des peines de travail de 300 heures et de 75 heures. 

Le 22 mai 2014, Fanny Colmant (34 ans) avait été ramenée de force chez Cindy Mahieu, laquelle la soupçonnait d'avoir commandité un vol à main armée perpétré chez elle en mars 2014. C'est David Berlemont et Valentin Devriese, accompagnés de la fille aînée de Cindy âgée de 15 ans, qui l'avaient amenée à Wihéries (Dour) chez Cindy.

A peine sortie de l'auto, Fanny a été passée à tabac par celle qui était surnommée "ma tante" dans le milieu toxicomane. Cindy vendait en effet de la drogue depuis son domicile et Fanny était sa cliente. La torture s'est poursuivie dans la cuisine de Cindy en présence de son compagnon, David Gérard, des trois autres protagonistes et d'Allan Decot, le fils de Cindy arrivé en cours de soirée.

Séquestrée et torturée, Fanny Colmant a donné le nom de David Dubois (35 ans), convoqué chez "ma tante". Cindy est allée le chercher sur la place Verte à Dour en compagnie de son fils. Une fois arrivé chez Cindy, David Dubois a été torturé. David Berlemont, qui n'a pas supporté l'horreur infligée à Fanny, a quitté les lieux avec Valentin Devriese mais ce dernier est revenu chez Cindy plus tard. Benjamin Wisnieuski, Cyril Mattucci et Méganne Bougeâtre, qui buvaient des verres dans un café à Dour, ont débarqué chez Cindy juste après l'arrivée de David Dubois.

Fanny et David ont été frappés, torturés et obligés de sniffer de la poudre de cacao mélangée avec du sel, sous les insultes. Allan Decot, Benjamin Wisnieuski, Cyril Mattucci se sont ensuite rendus chez David Dubois pour commettre un vol, dont celui d'un lézard gecko, et à Saint-Ghislain pour aller chercher Mohamed S., le prochain sur la liste noire de "ma tante". Mohamed ne s'est pas rendu au rendez-vous et les trois hommes sont rentrés à Wihéries. Entretemps, Méganne Bougeâtre avait conduit la plus jeune des filles de Cindy et une amie chez la maman de cette dernière, pour laisser le champ libre aux autres.

Décision a été prise de se débarasser des victimes. Cindy Mahieu a réuni ses troupes (David Gérard, Allan Decot, Benjamin Wisnieuski, Cyril Mattucci, Méganne Bougeâtre et sa fille aînée) et ils ont décidé de jeter les victimes vivantes dans le canal après les avoir ligotées, lestées et bâillonées. Cindy, David Gérard, Allan Decot, Benjamin Wisnieuski et Cyril Mattucci se sont rendus au canal, il était un peu plus de 3h. Le corps de Fanny a été retrouvé le 23 mai vers 17h et celui de David, le 28 mai.

Cindy Mahieu, instigatrice du double crime, a été arrêtée le 16 juin 2014. Pendant six mois, elle a raconté aux enquêteurs qu'elle avait monté le coup avec Mohamed S., blanchi grâce à la téléphonie. En décembre 2014, elle a balancé ses complices qui ont multiplié les mensonges et les versions durant l'enquête et le procès.

Après six semaines de procès, le verdict est tombé. Cindy Mahieu est condamnée à la peine de réclusion criminelle à perpétuité pour un double assassinat, une tentative d'assassinat, séquestration et torture. Les juges n'ont retenu aucune circonstance atténuante.

David Gérard est condamné à la peine de réclusion criminelle à perpétuité pour un double assassinat, torture et séquestration. Aucune circonstance atténuante retenue.

Allan Decot est condamné à 35 ans de réclusion criminelle pour un double assassinat, une tentative d'assassinat, un vol avec effraction, torture et séquestration. Ses juges estiment qu'il est capable de respecter les règles s'il est encadré et plus sous l'emprise de sa mère. Ils retiennent aussi sa facilité de recourir à la violence et son profil psychopathique.

Benjamin Wisnieuski est condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour un double assassinat, une tentative d'assassinat, un vol avec effraction, torture et séquestration. Ses limites intellectuelles et sa personnalité fragile ont plaidé en sa faveur.

Cyril Mattucci est condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour un double assassinat, une tentative d'assassinat, un vol avec effraction, torture et séquestration. Il n'avait pas d'antécédent judiciaire et ses remords ont été qualifiés de sincères par ses juges.

Méganne Bougeâtre est condamnée à 15 ans de réclusion criminelle pour un double assassinat, torture et séquestration. Ses juges retiennent son immaturité et ses carences intellectuelles mais aussi son égocentrisme et le déni dont elle a fait preuve durant le procès.

Valentin Devriese est condamné à douze ans de réclusion criminelle pour non-assistance à personne en danger, torture et séquestration. Il paye son absence de réaction par rapport à des actes de torture dont il a été témoin.

David Berlemont écope d'une peine de travail de 300 heures (ou deux ans de prison) pour non-assistance à personne en danger, torture et séquestration. Il est acquitté des mêmes faits envers David Dubois car il avait quitté la maison de l'horreur avant l'arrivée de la seconde victime.

Frank Doyen écope d'une peine de travail de 75 heures (ou 18 mois de prison) pour des coups non prémédités et séquestration.