Le prix a été décerné mardi soir lors des Red Bull Elektropedia Awards

Et de quatre ! Mais où s’arrêtera donc l’organisation du Dour Festival ? Ce mardi soir, l’organisation a décroché pour la quatrième année consécutive le titre de meilleur festival belge. Un titre décerné lors de la 8e édition des Red Bull Elektropedia Awards, organisés à Flagey. Le festival dourois se place une nouvelle fois devant Tomorrowland (2e de sa catégorie) et Couleur Café.

Preuve en est que les changements opérés lors de cette édition 2018 ont été payants. Avec un tout nouveau site, le pari était pourtant risqué. "Nous avions un peu peur en nous lançant avec ce nouveau site, nous nous demandions comment tout cela allait se passer. Mais les retours ont été extrêmement positifs. La preuve, les internautes ont encore massivement voté pour nous", se réjouit Damien Dufrasne.

La récompense est bel et bien méritée pour les équipes qui s’investissent massivement pour faire de l’événement un rendez-vous incontournable. "C’est une nouvelle consécration pour nous. Ce succès, on le doit probablement à la Reb Bull Elektropedia Balzaal, à son niveau musical et à ses scénographies. Elle est devenue au fil des années presque aussi importante que la Last Arena tant le public s’y masse."

Si le prix est apprécié, il n’est pas pour autant une fin en soi. "Nous nous classons une nouvelle fois devant Tomorrowland, notre travail est reconnu par des professionnels et nos festivaliers. Ça fait forcément plaisir. Mais si nous n’obtenons pas le prix l’année prochaine ou l’année suivante, ce ne sera pas dramatique !" Pour l’heure, les équipes savourent cette récompense et pensent déjà à juillet 2019.

"Nous ne repartirons pas d’une page blanche puisque tout s’est bien passé en 2018. Mais comme nous avons toujours mis un point d’honneur à le faire, nous tiendrons compte des remarques qui nous ont été adressées pour procéder à quelques modifications. Modifier la taille d’un chapiteau, améliorer le cadre,… Ce changement fait partie du festival, il permet au public de découvrir de nouvelles choses. Organiser un festival implique une éternelle remise en question. C’est avec nos festivaliers que nous voulons avancer, nous tenons compte de ce qu’ils nous disent."

Jusqu’ici, ces efforts ont porté leurs fruits. Espérons que ça dure.