Le parquet de Mons a fait appel à la police scientifique et à un expert automobile.

Un terrible accident s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 2h du matin, sur la N6 qui relie Maubeuge à Mons, à hauteur de Quévy. Deux personnes sont décédées après que leur véhicule, immatriculé en France, se soit encastré à l’arrière d’un camion stationné sur le bord de la route, dans le sens Maubeuge vers Mons.

Ce choc entre la voiture et la remorque du poids lourd d’une société de transport a provoqué un embrasement des deux véhicules. Selon le parquet de Mons qui a ouvert une enquête, le feu aurait d’abord pris au niveau de la remorque du camion avant d’enflammer la voiture avec les deux occupants toujours à l’intérieur.

Les services de secours se sont immédiatement rendus sur place mais il était déjà trop tard. Les deux victimes, sans doute de nationalité française, sont décédées dans l’habitacle et leurs corps ont été complètement calcinés, comme la voiture. De ce fait, elles n’ont toujours pas été identifiées à l’heure d’écrire ces lignes. La police scientifique (DVI) a été sollicitée mais les difficultés d’identification sont grandes. Quant au conducteur du camion, il n’était pas sur place à ce moment-là et avait simplement stationné son véhicule pour la nuit.

Selon le parquet , la vitesse du véhicule était probablement excessive. Les circonstances exactes ne sont cependant pas encore totalement déterminées. Le parquet a donc fait appel à un expert automobile afin de préciser ces circonstances. Les résultats de son rapport n’ont pas encore été communiqués.

Il apparaît en tout cas que cet axe Mons-Maubeuge est relativement dangereux. Plusieurs tronçons, dont celui-ci, sont dépourvus d’éclairage et certains automobilistes prennent facilement de la vitesse sur cette longue ligne droite.

L’accident a également causé d’importants embarras de circulation durant une bonne partie de la journée. La police de Mons/Quévy a établi un périmètre de sécurité et a organisé une circulation en alternance sur une bande durant le travail des experts et des pompiers.