Ecolo organisait ce jeudi matin sa traditionnelle action Saint-Valentrain.

Entre les navetteurs et la SNCB, ce n’est pas tous les jours le grand amour. Il est vrai qu’il faut parfois s’armer de patience pour supporter au mieux les retards, récurrents sur certaines lignes, ou pour obtenir une place assise dans les trains bondés des heures de pointe. Pour attirer une nouvelle fois l’attention sur ces problématiques, le mouvement Ecolo a mené sa traditionnelle action Saint-Valentrain.

Ce jeudi matin donc, les Verts se sont rendus en garde de Mons (notamment) pour remercier les usagers. "Plus que jamais, Ecolo s’engage à leurs côtés pour des transports en commun plus fréquents, plus de places assises, des horaires respectés, des informations en temps réel, des tarifs accessibles à tous, des gares et des arrêts bien entretenus", commente Vincent Crépin, conseiller communal Ecolo à Mons.

Les navetteurs auront ainsi reçu un chocolat, accompagné des grandes lignes de souhait du parti. "Les embouteillages, la pollution de l’air, les nuisances sonores et les émissions de gaz à effet de serre sont autant de conséquences des limites de la logique du tout à la voiture qui a trop longtemps prévalu. Il est urgent de repenser l’espace public et de placer les transports en commun au centre d’une mobilité modernisée qui passe également par la préservation des petites gares et des points d’arrêt, et un service de qualité aux usagers grâce au personnel de guichet notamment."

Ecolo l’assure, "tous les leviers sont activés", des communes à l’Europe en passant par les gouvernements régionaux dans lesquels ils sont présents. "Des transports en commun performants, cela veut dire moins d’embouteillages et un air moins pollué. Nous voulons refinancer tous nos transports en commun pour qu’ils soient plus ponctuels, plus nombreux, plus confortables, plus rapides, plus fréquents. Nous voulons un meilleur équilibre dans l’organisation de l’espace public afin que tous les usagers puissent se déplacer efficacement et en sécurité."

Si la distribution de chocolat en gare de Mons ce jeudi matin ne suffira évidemment pas à changer la donne, il aura au moins eu le mérite d’offrir un bref instant de plaisir aux usagers.