Mons

La fête du chocolat sera organisée pour la 16e fois ce week-end.

C’est sans aucun doute le week-end le plus gourmand de l’année. Ces 23 et 24 mars, le chocolat sous toutes ses formes sera mis à l’honneur à l’occasion de la (déjà) 16e édition de la fête du chocolat. Comme chaque année, de nombreuses animations seront organisées dans le piétonnier montois. Le plus difficile sera probablement de résister à l’envie de tout goûter…

Chocolatiers, confiseurs, pâtissiers et artisans de la gastronomie sucrée belge, ils sont nombreux à avoir une nouvelle fois répondu à l’invitation de l’asbl piétonnier montois, à l’initiative en collaboration avec la ville de Mons. Entre 10 heures et 18 heures, les badauds pourront profiter de multiples dégustations sur les 500 mètres de la promenade gourmande « chic & chocolat. »

Un « Chocolat show » sera également proposé. À n’en pas douter, petits et grands seront émerveillés devant la création de Magic Morgan, qui donnera vie à une mascotte en ballons sous la forme d’un cupcake ou d’une robe en chocolat. Un espace dédié aux plus petits est également prévu afin de leur permettre de mettre la main à la pâte et de créer leurs propres confiseries chocolatées.

Enfin, des conseils pour associer le chocolat aux thés et aux cafés seront proposés, tout comme un grand concours en partenariat avec les commerçants du centre-ville. Organisée en parallèle de la Ducasse de Messines, la fête du chocolat attire à chaque édition plus de 30.000 visiteurs. Dire que l’événement est attendu serait un euphémisme…

Mais les clients ne sont pas les seuls à décompter les jours. Pour les commerçants du centre-ville montois, mis à rude épreuve ces dernières années, l’événement est surtout nécessaire. « Il est clair que cela permet d’attirer du monde en ville et de donner de la vie au piétonnier. C’est aussi l’occasion de constater que non, le centre-ville n’est pas mort », souligne Anaëlle Vanden Bemden, coordinatrice de l’événement pour l’asbl.

Tout au long du week-end, les commerçants ouvriront leurs portes aux clients. « C’est plus difficile pour les petits commerçants qui manquent de personnel ou pour les très grandes enseignes, qui doivent avoir des autorisations pour ouvrir mais généralement, les commerçants sont très positifs et se réjouissent de prendre part à l’événement. » Un événement qui, rappelons-le, est totalement gratuit.