Un entrepôt voisin abritant plusieurs véhicules et du matériel de jardinage est aussi parti en fumée.

Un incendie très impressionnant s’est déclaré ce mardi en début d’après-midi dans le quartier des Bas Rouges, à Ecaussinnes. Plusieurs entrepôts situés derrière un camping sont partis en fumée pour une raison encore inconnue.

Les pompiers de Braine-le-Comte, épaulés par ceux de La Louvière, se sont battus avec les flammes durant une bonne partie de l’après-midi. La faute à des difficultés d’approvisionnement en eau qui ont rendu la tâche très ardue. Il a fallu l’arrivée de deux camions citerne de la Protection Civile de Ghlin pour que la situation soit davantage maîtrisée.

Selon les premiers éléments, le foyer de l’incendie se trouvait dans un entrepôt où de nombreuses voitures de collection étaient stockées par un particulier qui louait le bâtiment. Malgré les efforts des hommes du feu, les flammes se sont étendues au hangar voisin qui a également été complètement détruit. 


"Je suis parti 15 minutes chez un client et quand je suis revenu mon entrepôt était en feu", témoigne Joël, complètement dépité. "J'avais 27 voitures de collection : plusieurs Mercedes Classe S, des vieilles voitures américaines, un vieux camion, une voiture coupé sport. Mais aussi tout le matériel et des pièces de voiture. J'avais tout retapé à la main et tout a été détruit. Je suis dégoûté..."

Le hangar voisin était occupé par Bernard, un entrepreneur jardinier. "Il y avait pour au moins 150.000 euros d'affaires", peste-t-il, sous le choc. "J'avais un mobil-home flambant neuf que j’ai acheté 100.000 euros, deux motos, un scooter, un tracteur, un quad, une pelleteuse mais aussi mes tondeuses et tout mon stock pour mon entreprise de jardinage. J’avais aussi du matériel pour l’extérieur, des salons de jardin, des clôtures, etc. Il ne reste plus rien !"

Une enquête sera désormais ouverte pour tenter de déterminer les causes de cet incendie. En attendant, c'est l'incompréhension totale. "J’avais tout coupé avant de partir", assure Joël, le collectionneur de voiture. "Mon feu en fonte était presque éteint et sécurisé, le courant du bâtiment était coupé, les batteries des voitures étaient déconnectées. Je faisais toujours attention pour que rien n’arrive à mes voitures."