Une firme spécialisée doit notamment procéder à la stabilisation de l'immeuble.

Après l'effondrement d'une habitation mardi à la rue des Juifs en centre-ville de Mons, l'heure reste à la sécurisation des lieux. Pour rappel, une personne a péri dans l'effondrement d'un bâtiment qui faisait l'objet de travaux de rénovation. Deux ouvriers ont été légèrement blessés. Un arrêté d'inhabilité a été pris pour les maisons voisines situées aux numéros 4, 6 et 10 de la rue des Juifs. Leurs habitants ont pu être relogés par les services du CPAS.

Ce jeudi, la ville de Mons annonce qu’à l’issue de la rencontre entre ses différents services techniques, l’expert indépendant mandaté par la ville est chargé de remettre un premier rapport écrit de son inspection du lieu sinistré et des options de sécurisation proposées et les services et les firmes spécialisées.

"Les mesures techniques ont été prises par les services de la ville et les firmes spécialisées afin de préparer les travaux de stabilisation au niveau du bâtiment", explique la ville. "Après avoir procédé au démontage de plusieurs parties du bâtiment, il est prévu que les opérations de stabilisation commencent ce jeudi matin. Une firme spécialisée doit notamment procéder à la stabilisation de l'immeuble au moyen de poutres transversales pour la façade et de tripodes pour l'intérieur du bâtiment."

Et d’ajouter : "A ce stade, aucun élément qui mettrait en difficulté l’avancement des travaux n’a été rencontré. Jusqu’à nouvel ordre, il est toujours prévu que la voirie reste inaccessible à la circulation durant les travaux. Le CPAS de Mons prend toujours en charge le relogement des personnes évacuées, qui sont désormais 19. L'arrêté d'inhabitabilité de 48 heures, qui a été dressé après l'accident pour les immeubles voisins, est toujours activé."