Cette ligne doit être remplacée mais les permis nécessaires n'ont pas encore été octroyés à la société

En 2013, Elia introduisait une demande de permis d’urbanisme en vue de remplacer et de renforcer la ligne à haute tension entre Ciply et Pâturages. Mais la société s’était retrouvée face à une véritable levée de boucliers de la part de la population des communes impactées. Aujourd’hui, ce permis ne lui a toujours pas été octroyé.

Le projet de liaison souterraine 150kV entre les postes haute tension de Ciply et de Pâturages est donc temporairement à l’arrêt. Mais Elia a tout de même décidé de commencer le démontage de la ligne 70kV. « Des travaux de fiabilisation seront exécutés en août et septembre, en attendant le démontage complet qui commencera au premier semestre 2018, après obtention des permis », communique l’entreprise, qui ajoute que « le projet de renouvellement de la ligne reste essentiel pour le développement économique et la sécurité future du réseau dans la région. »

La nouvelle ligne haute tension traverserait les communes de Mons, Quévy, Frameries et Colfontaine. « La liaison 70kV actuelle, construite en 1932, présente d’importants signes d’usure et son remplacement est indispensable. » Malgré les différentes séances d’informations organisées dans le but de rassurer la population et de convaincre les autorités communales, les permis nécessaires n’ont pas été accordés.

Mais Elia estime qu’il serait inopportun d’attendre davantage. « La liaison actuelle pourrait entrainer des risques en termes de sécurité. Elia a décidé d’en commencer le démontage sans attendre la mise en service de la liaison souterraine 150kV. Malgré le démontage de la ligne 70kV, la sécurité d’alimentation de la zone pourra être assurée à court terme. Elle s’appuiera sur une étroite collaboration entre Elia et le gestionnaire du réseau de distribution, ORES, qui, de son côté, procède actuellement à des travaux de consolidation de son réseau dans la région. »

Et d’insister : « Ceux-ci offriront une solution de secours temporaire au niveau du réseau de distribution en cas d’incident sur l’alimentation principale, mais ils ne modifient en rien la nécessité pour Elia de remplacer la ligne à haute tension existante.» Elia étudie toujours les différentes possibilités de mise en œuvre de la nouvelle liaison « et reviendra rapidement vers les communes afin de définir la meilleure approche pour pouvoir continuer à assurer la sécurité d’alimentation électrique de la région. »