Après avoir popularisé l'air du Doudou sur TikTok, c'est au Parlement wallon qu'Elio Di Rupo a poussé la chansonnette ce vendredi matin. Le Montois est intervenu dans les débats qui entouraient la prestation de serment de Christophe Collignon, nouveau ministre des Pouvoirs locaux et du Logement. Le PTB rappelait qu'en tant que bourgmestre de Huy, Christophe Collignon avait déjà été épinglé par la CADA pour manque de transparence administrative. "C'est comme demander à un braconnier de devenir garde-chasse", a épinglé Germain Mugemangango.

Mais les critiques du PTB évoquent pour le ministre-président wallon la chanson de Dalida, Paroles, paroles. Elio Di Rupo a en effet estimé qu'une prestation de serment est un moment solennel qui appelle un minimum de bienveillance. "Mais avec vous, si ce n'est pas la révolution et si on ne jette pas des pierres par les fenêtres, ça ne va pas", a conclu le Montois après son interprétation de Dalida.