Mons Le pyromane écope de quatre ans de prison avec sursis au tribunal correctionnel.

Le tribunal correctionnel de Mons a condamné mercredi L.C. à quatre ans de prison avec un sursis probatoire de cinq ans, pour ce qui excède la détention préventive. L.C., 28 ans, écope de cette peine pour un incendie criminel commis en juillet 2018 à Elouges. Un méfait qu’il avait déjà commis en 2008 et pour lequel il avait obtenu un sursis probatoire.

Le 3 juillet 2018, le feu avait détruit une habitation de la rue des Andrieux à Elouges. Le prévenu avait expliqué que son cousin lui avait proposé de commettre un vol dans cette maison en passant par la fenêtre. Après avoir dérobé plusieurs objets, il avait bouté le feu afin d’effacer ses empreintes.

Le procureur du roi avait requis une peine ferme de quatre ans, insistant sur les traits antisociaux du prévenu, dont les critères de pyromanie ont été mis en évidence lors de l’expertise en santé mentale. Il avait déjà bouté le feu à une maison en 2008.

Père de deux enfants, le détenu explique qu’il se trouvait dans un état second après avoir bu des bières et fumé des joints devant un match de football de la Coupe du monde. Le tribunal a estimé que la peine de travail plaidée par la défense n’était pas opportune vu l’état de récidive.