Mons

Lancé l'an dernier, ce nouvel événement avait déjà rencontré un beau succès.

La Grand-Place de Mons devrait être à nouveau noire de monde ce soir. El biète n'a pourtant pas survécu et Saint-Georges ne doit pas remettre le couvert pour un nouveau combat. En revanche, les Montois et leurs chambourlettes sont à nouveau conviés à faire la fête. De 20 heures à minuit, Max'Olomé, Justine S. et Kid Noize vont se succéder derrière les platines installées au balcon de l'hôtel de ville pour faire vibrer la Grand-Place.

L'an dernier, pour une première plutôt pluvieuse, la Doudou Sound Party avait attiré quelque 20.000 fêtards. Cette année, l'échevin des Fêtes s'attend à un nouveau succès. "Je pense que nous devrions accueillir entre 25 et 30.000 personnes", prédit Achile Sakas. "Le lundi était un jour traditionnellement plus calme de la Ducasse. Nous avons trouvé une bonne formule pour poursuivre la fête et les commerçants sont ravis. A minuit, on arrête tout sur la Grand-Place et la fête se poursuit avec une afterparty aux Marchés aux Herbes pour satisfaire tout le monde."

Certains déplorent malgré tout l'absence de musiques militaires dont le festival a été annulé en 2017. L'événement se tenait au Stade Tondreau en marge de la Ducasse. Mais il n'attirait plus les foules comme par le passé, si bien que les autorités avaient préféré y mettre un terme avant de lancer la Doudou Sound Party l'an dernier. "J'attends un beau succès ce soir qui je l'espère fera taire certaines critiques", commente l'échevin des Fêtes. "D'autant plus que nous avons quand même pensé à programmer de la musique miliaire. Lundi en fin de journée, un groupe écossais anobli par la reine vient se produire sur la Grand-Place. Et il y aura encore un autre groupe pour le feu d'artifice demain."