Comme chaque année, le salon de Mons attire un public nombreux.

Un grand hall, celui de Mons Expo. Des rangées de stands bien achalandés. Des visiteurs qui déambulent sous une musique assourdissante. Jusque-là, une foire commerciale comme les autres. Si ce n’est qu’ici, tout tourne autour du sexe. Ou presque. À l’entrée, l’aguichante guichetière en nuisette est là pour mettre les plus candides au parfum.

Depuis vendredi et jusqu’aujourd’hui encore, le salon Erotix se tient à Mons. Comme chaque année, l’événement draine un public nombreux. Un public aux motivations diverses. C’est qu’on trouve de tout au salon Erotix.

Certains viennent entre amis, pour le fun. Comme ces quinquagénaires de Colfontaine. "C’est la deuxième fois que nous venons", confie Pascal. "Nous avons l’habitude de faire des sorties entre amis pour nous amuser. Celle-ci est particulièrement originale. Ça nous change du foot !" Cette bande de gai-lurons entend lever le coude, joyeusement, tout en se rinçant l’œil devant l’un ou l’autre show. Les photographes amateurs sont également nombreux. "C’est le genre de sujets que je n’ai pas l’habitude de photographier habituellement", soulève Marc.

C’est ce qui explique sans doute le succès d’Erotix. Le salon ramène en plein cœur de la Cité du Doudou les sex shops, les boîtes de strip-tease et même les clubs libertins. Ceux qui d’ordinaire n’oseraient pas s’aventurer dans les quartiers chauds n’ont qu’à pousser la porte de Mons Expo, le temps d’un week-end.

Quant aux habitués des soirées torrides, ils ne boudent pas leur plaisir pour autant. "Nous fréquentons régulièrement des clubs échangistes", expliquent Cathy et Jordan, venus du nord de la France. "Nous apprécions ce genre de salon car tout est plus grand ici. Il y a beaucoup de monde, l’ambiance est excellente et c’est très bien organisé."

Incontournables, les stripteaseuses déambulent dans le hall. Objectif ? Attirer les visiteurs dans une cabine pour un show privé. Les affaires tournent. "Ca fait 7 ans que nous venons ici", explique un responsable de l’agence Aya Show. "Nous faisons d’autres salons, mais Mons est notre favori avec Bruxelles. Il y a beaucoup de monde et l’ambiance est sympa."

Notons enfin que l’asbl sida-IST Charleroi-Mons tient également un stand. Il est possible d’y effectuer un test de dépistage immédiat. On ne le répétera jamais assez, à Erotix ou ailleurs, sortez couverts !