Le prestigieux musée montois s'inscrit au programme de la Biennale.

Ce ne sont plus les dents de scie, mais les montagnes russes qui caractérisent le mieux les relations entre le musée Duesberg et la Ville de Mons. Elles peuvent tout aussi bien flirter avec les cimes ou sombrer dans les abîmes.

Il y a quelques mois, le baron Duesberg annonçait encore la fermeture de son musée auréolé de six étoiles au Guide Michelin et désigné meilleur musée de Belgique sur Tripadvisor. Ainsi sonnait le glas de l'engouement qui régnait un an plus tôt, lorsque les barons, la Ville et la Province du Hainaut accouchaient d'une convention censée pérenniser l'avenir du musée sur les terres montoises.

Alors que les relations semblaient devenues plus froides que jamais, voilà que des nouvelles réconfortantes du collège viennent briser la glace. En effet, les indicateurs passent au vert pour le projet de grande exposition inscrite dans le cadre de la Biennale. "Le dossier a été validé par le collège et nous avons aussi obtenu la confirmation d'une participation financière de la Fondation Mons 2025", annonce Catherine Houdart, échevine de la Culture. "Les détails pratiques seront discutés prochainement avec le baron Duesberg. Mais nous partons vers une grande exposition au musée Duesberg. Deux salles seront également mises à disposition au BAM. Enfin, des objets liés au combat de Saint-Georges contre le dragon pourraient également être exposés au Musée du Doudou."

Si les derniers détails se règlent rapidement, l'exposition pourrait ouvrir ses portes en juin pour plusieurs mois. "Nous sommes prêts, on peut partir, on y va !", s'enthousiasme le baron Duesberg. "Le musée n'a jamais été aussi beau. Je reçois encore aujourd'hui de nouveaux objets de Bruxelles. Certes, il est un peu surencombré. Mais nous pouvons lancer une très belle exposition. Je suis mort de fatigue et ne sais plus toujours à quel saint me vouer. Mais si je m'arrêtais, ce serait la mort absolue. Alors nous continuons, tant bien que mal. Et j'espère que nous pourrons sauver ce patrimoine dans l'intérêt de la Ville de Mons."

La Ville de Mons semble bien décidée à rétablir pour de bon de saines relations avec le prestigieux musée. Rappelons ainsi que des travaux très attendus vont enfin être réalisés. Par ailleurs, une personne devrait être engagée pour soutenir le baron, âgé de 84 ans, dans la gestion du musée.