Plus de peur que de mal samedi soir dans la rue des Juifs à Herchies

JURBISE Samedi soir, c’était la panique dans la rue des Juifs, à Herchies (entité de Jurbise). Il était environ 19 h, lorsqu’un forcené a menacé de se suicider. L’homme, âgé d’une trentaine d’années, s’était posté devant son habittion. La nouvelle bâtisse, était située au n°44.

Selon les informations dont nous disposons, le trentenaire dépressif aurait lui-même contacté les forces de police. Celles-ci se sont rendues rapidement sur les lieux.

Pour raisonner l’individu qui voulait mettre fin à ses jours, elles ont fait appel à la maman de ce dernier. La mère, par la force du dialogue, est parvenue à convaincre son fils de ne pas céder, et ne pas commettre l’irréparable. Peu de temps après, les policiers ont pu l’embarquer sans résistance.

L’intervention policière a duré environ une demi-heure. La bourgmestre, Jacqueline Galant (LB) était présente sur les lieux de ce quasi-fort Chabrol. La route a été barrée pendant l’intervention. Les habitants n’ont pas été évacués.

Cependant, “tout le monde a préféré rester chez soi , nous a précisé un riverain. On ne sait jamais comment ça peut se terminer dans ces cas-là. Cela fait inévitablement penser à des séries comme Julie Lescaut.”

Finalement, il s’est avéré que le trentenaire, père de deux enfants et en instance de divorce, voulait surtout attirer l’attention sur son désarroi. Il n’était en effet pas en possession d’une vraie arme mais d’un pistolet d’alarme. “Il se dit qu’il a pété un câble car il vit mal sa séparation. Dans le quartier, personne n’a jamais eu de problème avec lui et son épouse. Ce sont des gens charmants qui disent toujours bonjour. Ils habitent ici depuis quelques années.”



© La Dernière Heure 2012