Le ou les auteurs des tirs n’ont pas encore été identifiés malgré les nouveaux éléments révélés par l’enquête.

Le mardi 16 juin dernier, une fusillade éclatait à Flénu, au beau milieu de la journée. Fort heureusement, personne n’avait été touché par les quatre tirs, dans cette rue relativement fréquentée. Un miracle ! Les projectiles étaient finalement venus se loger dans une camionnette stationnée au bord de la rue du Moulin d’en Haut.

Dans un premier temps, le parquet de Mons communiquait ne disposer que de très peu d’éléments. L’enquête a, depuis, révélé de nombreux indices permettant notamment de déterminer que les faits se sont déroulés dans un milieu tristement notoire, celui des clans de motards.

Selon nos informations, c’est le président d’un club de Hell’s Angels de la région de Tournai qui aurait été pris pour cible. Au moment des faits, il était accompagné d’un ami. Aucun des deux n’a été touché par l’un des 4 projectiles tirés dans leur direction, probablement par un clan rival.

Pour rappel, ce sont des ouvriers qui étaient occupés à travailler dans une habitation qui ont lancé l’alerte, après avoir entendu plusieurs détonations. Ils ont aperçu quatre individus qui s’enfuyaient en courant pour finalement monter à bord d’un véhicule et prendre la fuite.

L’enquête s’annonce difficile, tant on sait que l’omerta règne dans le milieu des motards, préférant souvent régler les différends à "leur manière".