Depuis le déconfinement, la vie reprend, encadrée par toute une série de mesures sanitaires destinées à enrayer la propagation du covid-19. Mais pour les personnes déficientes visuelles, le déconfinement est loin d'être une délivrance tant le parcours est semé d'embûches.

C'est le cas notamment d'Arnaud, aveugle de naissance, qui habituellement compte sur l’aide d’inconnus croisés sur sa route lorsqu’il se déplace. Depuis le début de la crise sanitaire, il doit s’adapter aux réticences de ses concitoyens. "Je rencontre des personnes craintives ou hésitantes qui ne savent pas forcément comment m’aider tout en tenant compte des mesures de sécurité. Je leur donne des conseils ou je trouve des alternatives pour me débrouiller seul", explique Arnaud. "Plus qu’avant, j’essaie d’adapter mes déplacements en privilégiant les endroits que je connais pour éviter le risque de ne pas trouver d’aide extérieure."

Les Amis des Aveugles tirent donc la sonnette d'alarme afin que la crise sanitaire ne nous fasse pas oublier que les malvoyants ont plus que jamais besoin de notre attention. L'association basée à Ghlin lance ainsi une campagne riche de conseils pratiques.

"Aider une personne déficiente visuelle tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité, c’est possible. Quelques gestes simples suffisent pour aider les personnes plus vulnérables croisées sur notre route. Des professionnels de notre association - psychologues, éducateurs de chiens guides, ergothérapeutes - se réunissent régulièrement pour identifier les problématiques les plus récurrentes et imaginer des solutions", souligne l'association.

Les Amis des Aveugles ont ainsi imprimé des affiches reprenant des conseils pratiques à suivre. "Ces affiches sont à la disposition de tous ceux qui souhaitent soutenir concrètement les personnes déficientes visuelles", conclut l'association montoise.

© Les Amis des Aveugles