C’est en chanson que les élèves de l’école provinciale fondamentale d’enseignement spécialisé de Ghlin (CPESM) ont décidé de boucler cette fin d’année 2020 ! Dans le cadre d’un cours de citoyenneté et de religion morale, ceux-ci ont en effet été invités à prendre part à un projet participatif imaginé par leurs instituteurs : imaginer un clip vidéo sur les paroles de la chanson d’Aldebert, Corona Minus.


Le projet a été lancé dès le mois de septembre, alors que la rentrée scolaire était effectuée dans des conditions pour le moins particulières. Pour l’équipe enseignante, il avait vocation à expliquer en long et en large les distances physiques, l’origine du virus ou encore les règles d’hygiène à observer pour limiter les risques de propagation, tout en aidant les enfants à intégrer et à maitriser ces nouveautés… En gardant malgré tout le sourire.

En misant sur un projet participatif, concrétisé dans la bonne humeur, l’école semble avoir tapé dans le 1000. "Tous les enfants présents ont participé, c’est vraiment un élément à souligner", explique Véronique Durieux, directrice de l’école fondamentale. "Car quelles que soient les déficiences des enfants, ils ont tous mis la main à la pâte. Enfants polyhandicapés ou aveugles, tous ont leur place dans cette vidéo. C’est un magnifique résultat qui donne le sourire !"

Et la directrice, enthousiaste, de poursuivre : "On ne peut s’empêcher de partager leur enthousiasme en visionnant le résultat qui vient de sortir. J’invite tout le monde à le faire, ça redonne la pêche !" Il est vrai que la chanson reste en tête, avec ses paroles et un refrain qui parleront tant aux enfants qu’aux adultes… "Non d’un petit pangolin, je ne sais pas ce qui me retient d’envoyer sur Vénus ce satané virus…" Qui ne le souhaiterait pas, actuellement ?

L’établissement ghlinois propose un enseignement spécialisé de type 6, 7 et 8 et instruit 163 enfants en situation de handicap. Ceux-ci présentent des déficiences visuelles, auditives, des difficultés d’apprentissage ou encore des handicaps associés.