Des perturbations sont attendues aujourd'hui pour les collectes des poubelles et dans les recyparcs. Des agents d'Hygea mènent en effet une action de grève sur le site d'Havré depuis ce jeudi matin. C'est l'attribution d'une prime covid qui est à l'origine des tensions.

"Les travailleurs ont été amenés à poursuivre leurs activités dans des moments compliqués. À aucun moment, nous ne les avons soumis à des risques. Nous avons déployé des mesures sanitaires sans commune mesure et inédite. Néanmoins, nous avons voulu reconnaitre les difficultés rencontrées par les travailleurs de la collecte avec une prime", explique Jacques De Moortel, directeur d'Hygea.

Les travailleurs de la collecte devraient donc bénéficier de cette prime, mais ils ne sont pas les seuls à y prétendre. "Il subsiste une divergence fondamentale sur l'attribution de cette prime entre les travailleurs et l'employeur", reconnait Jacques De Moortel. "Les travailleurs considèrent que la prime doit aller à tout le monde. De notre côté, si personne n'a démérité, nous estimons que tout le monde n'a pas été affecté de la même manière."

Des discussions vont être menées ce jeudi entre la direction et les syndicats. Les considérations budgétaires constitueront sans nul doute le nœud du problème. "Selon les différentes simulations, la prime de 500 euros qui est prévue va toucher un peu plus de 160 travailleurs. C'est une dépense substantielle dans un contexte qui reste tendu, car nous faisons face à une augmentation des coûts de 350.000 liée à l'ensemble des mesures sanitaires", souligne Jacques De Moortel.