Malgré les vents contraires, Luminus semble bien décidé à implanter ses quatre éoliennes à Harmignies. Neuf autres sont dans les cartons pour ériger un véritable parc aux abords de Mons. Mais le promoteur a essuyé un refus de demande de permis pour cette première étape. Il a toutefois décidé d'introduire un recours contre la décision de la Région wallonne qui faisait écho à l'avis négatif de la Ville de Mons.

Luminus a donc déposé un complément d'enquête publique et une nouvelle procédure est lancée. Le 13 septembre, une séance d'information se tiendra à la salle Calva d'Harmignies pour dévoiler les nouveaux éléments. Covid oblige, une inscription préalable est nécessaire par courriel auprès de stephanie.fouarge@luminus.be. L'inscription doit se faire avant le 10 septembre et il est nécessaire de choisir une plage horaire pour la séance qui se tiendra à 4 reprises afin d'éviter les grands rassemblements: 17h, 18h, 19h ou 20h. Le dossier est par ailleurs consultable du 2 septembre au 4 octobre auprès du Service Environnement de la Ville de Mons.

Les compléments d'enquête publique portent notamment sur la localisation du projet et la proximité des minières de Spiennes classées à l'Unesco, l'environnement sonore et les vibrations, l'ombre portée et l'effet d'ombre mouvante ou encore le paysage et le patrimoine.

Jusqu'à maintenant, le projet n'a pas soulevé un vent d'enthousiasme dans la Cité du Doudou. Durant la première enquête publique, le conseiller CDH Yves André s'était inquiété de la faible distance entre les éoliennes et les premières habitations, mais aussi de l'impact visuel du parc éolien sur le cimetière militaire de Saint-Symphorien. Le collège communal avait par ailleurs remis un avis négatif, pointant l'impact sur la faune et la flore relevé lors de l'étude d'incidence, l'impact visuel et le potentiel effet d'encerclement tenant compte des parcs existants à Quévy et Estinnes. La Région wallonne avait suivi l'avis de la Ville de Mons en refusant la demande de permis de Luminus. Mais voilà le promoteur parti pour un nouveau round.