Trois mois après avoir signé le plus gros contrat de son histoire avec un leader américain du secteur agroalimentaire, I-care réitère avec un poids lourd de la chimie. La société montoise, leader dans la santé des machines, a signé un contrat record avec un géant européen de la chimie, dont le nom n'a pas été dévoilé. Ce nouveau contrat désigne la société montoise comme fournisseur de référence dans le monde entier de ce groupe européen de la chimie, qui installera ses outils de maintenance prescriptive et prédictive dans 228 usines du groupe dans le monde.

“Ce contrat majeur constitue une nouvelle marque de confiance et de reconnaissance de l’efficacité de nos solutions de la part de grands groupes industriels mondiaux. Ceux-ci font appel à I-care parce nous leur permettons de réduire de manière significative leurs risques industriels, qu’ils soient financiers, de qualité, de sécurité ou encore environnementaux”, se réjouit Fabrice Brion, CEO d’I-care.

I-care surveille 24h/24 et 7 jours/7 les équipements industriels de milliers de clients dans tous les principaux secteurs de l’industrie, pour une valeur totale de 67 milliards d’euros. Outre les secteurs de l’agroalimentaire et la chimie, l'entreprise est aussi présente dans les secteur de l'industrie pharmaceutique, de l’énergie ou encore des matériaux.

I-care, qui vise 35% de croissance organique par an, a atteint une croissance de 37% au premier trimestre 2022, avant la signature de ce nouveau contrat record. Elle a dépassé récemment les 600 employés dans le monde et travaille à l’ouverture de nouveaux bureaux à l’étranger : “Nous avons actuellement 26 bureaux dans 12 pays (Europe, Amériques, Asie), nous ouvrons notre premier bureau au Canada, à Montréal, et allons inaugurer d’autres bureaux dans les prochains mois” poursuit Fabrice Brion.

I-care est un leader mondial de la santé des machines. Ses outils basés sur l'IA et les données prédisent les défaillances industrielles des mois, voire des années avant qu'elles ne se produisent. Cela permet aux industries d'anticiper les 'interventions et de réduire les coûts. L'entreprise a été fondée en 2004 à Mons et a remporté le prix EY Entreprise de l’Année en 2020.