Mons

68 appartements vont venir grossir le parc de l'Agence immobilière sociale.

Cela fait un bail que les bâtiments scolaires de l'ICET prennent la poussière. Mais une nouvelle vie se profile pour le site. Cuesmes Parc a racheté les immeubles il y a quelques années. Aujourd'hui, grâce à un partenariat avec la société immobilière Inclusio, les bâtiments vont laisser place à 68 appartements qui seront loués à l'Agence Immobilière Sociale (AIS) de Mons.

"Le projet n'était pas simple, il a fallu de l'audace et de la persévérance", reconnait le bourgmestre Nicolas Martin. "Absorber un tel parc de 68 logements alors que l'AIS en compte 335, c'est un sacré bond en avant. Mais c'est indispensable si nous voulons atteindre les objectifs du collège communal en matière de logement et de mixité sociale. Nous aurons ici des appartements de qualité avec 2 ou 3 chambres et une dimension sociale évidente. Ce projet ne manquera pas de répondre aux nombreux besoins de la population en matière de logement."

Pour le président de l'AIS, l'inauguration de ce vaste chantier marque un nouvel élan. "Le droit au logement est reconnu par la Constitution, mais nous savons que cela ne suffit pas à répondre aux besoins", rappelle Christian Leriche. "Il faut une meilleure adéquation entre le parc disponible et les besoins des locataires. Il y a encore beaucoup de travail, mais ce projet incarne une dynamique nouvelle pour l'accès au logement."

Un projet de taille qui va voir le jour grâce à la société d'investissement immobilier Inclusio. Si le marché de l'immobilier aiguise habituellement les appétits les plus voraces, Inclusio se consacre uniquement à des projets qui ont une vocation sociale. "Nous créons des logements principalement pour des agences immobilières sociales. Dans une moindre mesure, certains projets concernent les sans-abris et les personnes en situation de handicap", explique Xavier Mertens, CEO d'Inclusio. "Il y a de plus en plus d'investisseurs qui veulent placer leur argent dans des projets utiles. On l'a vu avec Triodos pour le secteur bancaire et nous faisons la même chose pour l'immobilier. S'il y a une dimension sociale, l'activité doit rester rentable, sinon on ne peut pas gagner la confiance des investisseurs ni développer un business model qui assure le développement de la société."

Et le business model d'Inclusio semble solide. Son CEO table sur une croissance exponentielle. "Nous avons commencé en 2015 avec un seul immeuble de 38 logements. Aujourd'hui, nous en comptons 225 et nous devrions en avoir 700 d'ici la fin de l'année 2020", poursuit Xavier Mertens. "Notre croissance devrait devenir de plus en plus importante. La prochaine étape sera une entrée en bourse pour permettre aux petits investisseurs de soutenir des projets. Si bien qu'en 2025, nous espérons arriver à 3000 logements."

Inclusio travaille en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie. La réhabilitation du site de l'ICET est son premier projet dans la région de Mons-Borinage. Si la première pierre a été posée ce mercredi, le projet se développera en plusieurs phases pour permettre une mise en location progressive.