La quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut a confirmé un jugement du tribunal de Mons, rendu le 31 octobre 2019, condamnant S.E.H à une peine de trois ans de prison ferme pour des coups portés au directeur de la prison de Mons en juillet 2018. Lors de l'audience, il avait copieusement insulté la cour. 

Le 5 juillet 2018, alors que la prison était paralysée par une grève des agents pénitentiaires, le directeur a surpris le détenu en train de téléphoner. L'homme a été emmené dans son bureau par la police. Dans les escaliers étroits de la vieille maison d'arrêt, il a porté deux coups de pied dans le dos du directeur, lequel a chuté et a souffert d'une commotion cérébrale, le privant de travailler durant trente-sept jours. Maîtrisé par des policiers, le détenu s'est rebellé et a refusé de monter dans sa cellule. Un policier a été blessé à la main.

Le Bruxellois, détenu à la prison de Beveren, avait déjà 17 condamnations en police et 10 en correctionnelle. Âgé de 50 ans, il est connu des autorités judiciaires depuis son adolescence pour des vols avec violence. Sa dernière condamnation date du 26 juin 2013, il avait écopé de quarante mois de prison ferme à Bruxelles pour 14 infractions.

Lors de l'audience, il avait comparé les magistrats à des "assassins wallingants" et la Wallonie à "une dictature dans laquelle on empêche les gens de s'exprimer". La cour n'a constaté aucun amendement dans son chef.