Ce lundi soir, la rue de la Coupe, dans le centre-ville de Mons, était le théâtre d’une triste animation. Aux alentours de 18h30, un incendie se déclarait au numéro 12, au-dessus du salon de coiffure Au fil du cheveu. L’intervention s’était étalée sur de longues heures et ce mardi, l’heure était au premier bilan pour les commerçants touchés.

Du côté du salon de coiffure, le drame est un véritable choc. "Aujourd’hui , je n’ai pas les mots pour décrire la catastrophe qui est arrivée à mon salon de coiffure", écrit la gérante. "Sachez que je reçois bien vos nombreux messages de soutien, je suis tellement émue du nombre de personnes prêtes à nous apporter de l’aide. C’est vraiment un choc pour moi et mon équipe ainsi que mon entourage et la perte de mon chien dans cet incendie est tragique. Vu les circonstances, je ne peux pas tous vous répondre de suite mais je le ferai dès que possible."

L’établissement a été totalement sinistré et les dégâts sont colossaux. Ils le sont heureusement un peu moins du côté du MoMA Coffee, situé juste à côté. Ce lundi soir la gérante, Lily, avait craint le pire. "La toiture a été particulièrement touchée, elle devra être refaite", explique-t-elle. Les assurances du propriétaire du bâtiment seront évidemment mises sur le dossier, et comme on s’en doute, les démarches risquent de prendre du temps.

"Il y a énormément de travaux de nettoyage à entreprendre mais je suis moins touchée que je ne le pensais, il y a eu plus de peur que mal. Je n’ai aucunement envie de pleurer sur mon sort, je ne suis pas du tout dans cet état d’esprit. Je m’en sors extrêmement bien, surtout en comparaison avec ma voisine qui a absolument tout perdu, y compris son chien. Nous ne pouvons qu’être de tout cœur avec elle."

La gérante du MoMA espère pouvoir rouvrir les portes de son établissement le plus rapidement possible, dans un mois maximum. En attendant, les messages de soutien affluent à l’égard des commerçantes. Les clients montois sont visiblement très touchés par le drame qui les a frappés.