L’incendie était spectaculaire, à la rue Dubreucq à Mons. Dans la nuit de lundi à mardi, aux alentours de 4h, deux voitures stationnées ont pris feu sous les yeux de leurs propriétaires. Les flammes ont rapidement atteint l’ensemble de l’habitacle. "J’étais dans mon immeuble lorsque l’incendie a commencé", explique l’une des propriétaires, Lynda. "Je n’ai rien entendu, c’est grâce à plusieurs appels de la police que j’ai compris ce qu’il se passait. Les deux voitures étaient déjà en feu lorsque je suis descendue. On m’a dit que c’était spectaculaire."

© D.R.

Et c’est grâce à l’intervention rapide des pompiers de Mons que l’incendie ne s’est pas propagé à d’autres voitures. "Le feu a été bouté intentionnellement à la première voiture, une polo bleue", précise Lynda. "Selon les voisins, c’est le vent qui a poussé les flammes sur la mienne. Ce n’est pas la première fois que je me gare à cet endroit, et je n’avais jamais eu de problème. C’est une question de malchance, mais il ne reste plus rien de ma voiture."

© D.R.

En effet, l’intérieur de la Citroën C3 de Lynda a complètement fondu. Seul le coffre a été épargné, permettant à la propriétaire de récupérer quelques courses. "Je ne sais pas si c’est l’acte de voleurs", ajoute Lynda. "Mon GPS et les câbles ne semblent pas présents à l’intérieur de l’habitacle, mais tout est tellement dans un mauvais état qu’il aurait pu simplement fondre. Ça peut être n’importe qui et pour n’importe quelle raison."

Quelques heures après l’incendie de son véhicule, la propriétaire accuse le coup. "Je sais qu’il n’y a pas de bonnes périodes pour une telle nouvelle, mais ça arrive vraiment au mauvais moment", ajoute Lynda. "Elle avait 15 ans et j’attendais d’avoir les moyens nécessaires pour m’en payer une plus récente. Ma santé ne me permet pas de parcourir de grandes distances à pieds, c’est pénalisant. Et je sais qu’on ne pourra rien y faire."