Un festival culinaire inédit en Europe va prendre ses quartiers dans la Cité du Doudou du 10 au 12 septembre. Le Guide Michelin va en effet y organiser son premier grand événement tout public, le Festifood.

Au menu, 20 restaurants pop-up animés par des chefs wallons référencés au Guide Michelin. Eric Fernez (D’Eugénie à Emilie), Michel Van Cauwelaert (Le Pilori) ou encore Lisa Calcus (Les Gribaumonts) animeront ainsi pendant trois jours d’appétissants live cooking. Un marché gourmand réunira par ailleurs quelque 150 artisans et producteurs venus de toute la Wallonie pour promouvoir le meilleur du terroir local et partager leur passion. Une garderie éducative sera aussi proposée pour faire découvrir aux plus petits les plaisirs de la bonne cuisine. Le tout sera ponctué de concerts et autres animations artistiques.

Cela fait plus d’un an que le projet mijote. Aux côtés du Guide Michelin, on retrouve en cuisine la Région wallonne, la Province du Hainaut et la Ville de Mons. Une asbl, Mangeons Wallon, a par ailleurs été créée pour mettre l’événement sur pied et, dans une plus large mesure, promouvoir le patrimoine wallon. On n’en attend pas moins du côté de l’Élysette où 70.000 euros ont été injectés dans ce Festifood.

"Nous soutenons ce projet, car il y a une dimension touristique évidente qui va permettre de faire rayonner Mons et la Wallonie", commente la ministre Valérie De Bue. "On l’a bien vu avec cette crise, sans l’horeca, le tourisme manque de saveur."

Ce Festifood tombe d’ailleurs à pic pour le ministre-président Elio Di Rupo. "L’horeca est un écosystème qui, tant en amont qu’en aval, mobilise des milliers d’acteurs. Ce projet tombe à point nommé alors que cet écosystème reprend vie", souligne Elio Di Rupo. "Le mois de septembre est une bonne date. Certes, les chiffres de l’épidémie s’améliorent encore trop lentement à notre goût. Mais la campagne de vaccination s’accélère. Sauf apparition d’un nouveau variant qui passerait à travers les mailles du vaccin, nous devrions pouvoir organiser un tel événement en septembre."

Des milliers de personnes sont en effet attendues dans la Cité du Doudou. De quoi réjouir le bourgmestre de Mons. "Nous avons déjà accueilli la Cérémonie des Étoiles. 900 chefs du Belux devaient venir au Théâtre royal. La cérémonie s’est finalement déroulée en ligne. Mais elle n’a pas entamé notre volonté de renforcer notre collaboration avec le Guide Michelin", indique Nicolas Martin. "Nous sommes donc ravis de les accueillir pour cet événement inédit en Europe. Il aurait pu se dérouler dans une grande salle à l’extérieur de la ville. Mais nous avons voulu, même si ce n’était pas le plus facile, profiter de l’occasion pour mettre en valeur notre patrimoine."

Le Festifood se déroulera sur trois sites au nord de l’intra-muros : les Anciens Abattoirs, la cour du Carré des Arts et le Jardin de la Grande Pêcherie. L’événement est également une aubaine pour la Province du Hainaut dont de nombreux étudiants prendront part au festival. Futurs restaurateurs, serveurs, agents de sécurité, hôtesses ou encore jardiniers auront l’occasion de mettre la main à la pâte lors de ce festival qui s’annonce prestigieux.

Prestigieux, mais aussi convivial et démocratique ! L’entrée est en effet fixée à 5 euros en prévente. Lors du festival, les prix de tous les plats seront fixés à 10 euros. "Ce seront que l’on pourra partager. Nous avons voulu des prix démocratiques pour faire découvrir la gastronomie au plus grand nombre. Il était normal pour nous de venir en Wallonie pour cet événement. Elle a toujours occupé une place particulière dans le Guide Michelin qui a été créé en 1900 et qui a connu sa première exportation dès 1904. C’était en Wallonie", sourit Tommy Maussin du Guide Michelin.

Notons enfin que ce Festifood est prévu pour trois années consécutives à Mons. Et dans la capitale culturelle de Wallonie, on espère bien remettre le couvert par la suite.