Mons

Le bourgmestre, Matthieu Lemiez, a décidé de faire entrer sa commune dans l"ère numérique.

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de notre dossier "J'aime ma commune"

À Honnelles, le collège communal, emmené par Matthieu Lemiez (Pour Honnelles Autrement), a décidé de dépoussiérer la façon de faire de la politique en misant notamment sur plus de transparence. D’ici peu, comme cela se fait déjà dans certaines autres communes, les conseils communaux seront diffusés en direct depuis la page Facebook communale ou le site internet officiel.

Une avancée significative pour celui qui était parvenu à inverser la tendance lors du dernier scrutin, renvoyant les socialistes dans l’opposition. " Nous sommes partis d’un constat qui n’est pas neuf : le citoyen vit une crise profonde de confiance vis-à-vis des structures de pouvoir et du système démocratique tel qu’on le connait" , explique le jeune bourgmestre.

Convaincu que la commune reste l’instance la plus proche du citoyen par définition et qu’il y avait donc quelque chose à faire, Matthieu Lemiez a décidé d’entrer dans l’ère numérique. " Le travail du conseil communal est méconnu parce que venir assister à une séance nécessite un investissement en temps, en soirée, ce qui n’est pas toujours possible pour tout le monde. Quant au journal communal et aux PV, il ne s’agit que d’un résumé et de PV décisionnels."

D’ici peu, sans même quitter son salon, il sera donc possible de suivre les débats en temps réel. "Tout est voté, le prestataire de service a été désigné. Nous allons pouvoir entrer dans la phase pratique des choses avec l’installation de la caméra. Nous avons encore quelques interrogations en matière de son car la salle du conseil est mal insonorisée mais nous restons confiants. Il faudra peut-être quelques séances test pour affiner le fonctionnement."

Contrairement à d’autres communes où des sociétés professionnelles ont été sollicitées, tout sera géré en interne, afin de limiter au maximum les dépenses. "Nous restons une petite commune et nous sommes persuadés que c’est tout à fait gérable. Nous préférons mettre les moyens là où il faut les mettre. Dans tous les cas, la diffusion de ces conseils participe à plus de transparence et permet de refaire un pas vers le citoyen."

-----

Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier sportif

- Le dossier festif

- Le dossier entrepreneuriat

Avec le soutien d'AXA