Le confinement a porté un coup d’arrêt au secteur culturel. Les musées ont été contraints de fermer leurs portes et de baisser le rideau sur leurs expositions en cours. Mais dans la Cité du Doudou, capitale culturelle wallonne, il en fallait plus pour que le Pôle muséal rende les armes.

"Les musées n’ont pas vraiment fermé leurs portes aux visiteurs, ils en ont ouvert de nouvelles, celles du virtuel", explique Natacha Vandenberghe, directrice du département culture et tourisme de la Ville de Mons. "En effet, l’équipe a souhaité proposer au public des rendez-vous différents. D’une vidéo "tuto" pour un bricolage d’enfants en lien avec un musée à une visite virtuelle d’une exposition qui venait de fermer en passant par un concert "live" sur les réseaux sociaux depuis le carillon du Beffroi en hommage au personnel soignant nos musées sont sortis de leurs murs et se sont réinventés pour donner accès à la culture à tous. L’image et le web ont tenu une place prédominante pendant le confinement et le Pôle muséal a exploité ce canal pour garder du lien avec la population."

L’autre grand enjeu pour le Pôle muséal était d’offrir une exposition de qualité dès la fin du confinement tout en tenant compte des règles sanitaires. L’exposition consacrée à Yann Arthus-Bertrand s’est ainsi déclinée sous une forme en plein air, avec, pour écrin, le parc du Beffroi, classé au patrimoine de l’Unesco. Le succès était au rendez-vous, avec quelque 25 000 visiteurs.

La Ville de Mons a pu compter sur un élan impulsé bien avant la crise sanitaire. Voilà un petit temps déjà que les autorités aspirent à sortir la culture de ses murs. En témoignent les nombreuses fresques urbaines qui fleurissent dans la Cité du Doudou. Ainsi, même confinée, la capitale culturelle wallonne garde un certain attrait.

Les nouvelles technologies jouent également un rôle déterminant pour surmonter les barrières de la crise sanitaire. Et les efforts déployés durant le confinement ne sont pas vains. Ils garderont toute leur utilité lorsque la page covid sera tournée. "Forte de l’expérience réalisée pendant ces semaines de confinement, l’équipe du Pôle muséal de la Ville de Mons souhaite poursuivre sa stratégie d’un accès plus grand et plus facile à son patrimoine. D’une part, le digital occupera une place prépondérante dans cette réflexion pour développer les musées de demain. L’accessibilité virtuelle participant à une nouvelle dynamique de valorisation du patrimoine. D’autre part, l’organisation d’expositions ou la mise en place de musées "hors les murs" sera un enjeu de taille pour permettre à la culture de se réinventer et de tisser du lien avec le territoire", conclut Natacha Vandenberghe.