N’oublier personne, et surtout pas les aînés. Voilà le leitmotiv affiché par la commune de Saint-Ghislain depuis plusieurs années déjà. En la matière, les initiatives se veulent nombreuses. L’année 2020 aurait dû être marquée par la première édition d’un salon des aînés. Malheureusement, son organisation a dû être reportée, crise sanitaire oblige.

Mais la commune n’a pas attendu l’émergence d’une crise pour se soucier de sa population la plus âgée. "La ville est particulièrement attentive au bien-être de ses seniors. De nombreuses ont été mises en place à leur intention et remportent un franc succès", explique-t-on du côté du service communication.

"Un conseil consultatif communal des aînés a été créé en 1996 afin de permettre aux seniors de participer activement à la vie communale. De nombreuses initiatives en ont découlé ; par exemple, la création d’un service de taxe social pour effectuer des démarches médicales ou administratives, rendre visite à un proche hospitalisé ou en institution, faire ses courses au marché hebdomadaire ou dans les commerces de l’entité."

Dans le même ordre d’idée, un taxi loisirs est également à leur disposition, afin qu’ils puissent aisément se rendre à certaines manifestations organisées par la ville. "Des ateliers adaptés au troisième âge ont également vu le jour : self-défense, marche nordique, premiers secours, remise à niveau du code de la route, Alzheimer café…"

Annuellement, un carrefour des aînés leur offre un espace de parole autour d’une thématique définie. Et parce que nos aînés sont nos plus précieux passeurs de mémoire, des activités intergénérationnelles sont régulièrement organisées.

"Ces rencontres permettent aux jeunes et moins jeunes de se rencontrer et de partager leurs expériences et leur savoir-faire. Il peut s’agir d’ateliers d’aquarelle ou d’informatique, d’un thé dansant intergénérationnel ou d’une entraide dans le cadre "d’Été solidaire, je suis partenaire", au cours duquel des jeunes sont engagés par la ville pour aider des seniors dans diverses tâches, comme l’entretien d’un jardin, de petits travaux ménagers, etc.

Autant d’activités qui reprendront aussi rapidement que possible, une fois que le contexte sanitaire se voudra plus favorable.