Les 210 bambins qui fréquentent les classes maternelles de l'institut Saint-Ferdinand sont priés de rester à la maison. La section est fermée depuis ce mardi matin jusqu'au vendredi inclus. Une décision que la direction de l'école a prise, par précaution.

"Environ un quart des enfants présentent des petits symptômes de saison comme de la toux ou le nez qui coule", explique Marc Duquesne, directeur de l'école. "A priori, ça n'a rien d'anormal à cette période de l'année, surtout en maternelles. Mais compte tenu du contexte sanitaire et des chiffres globaux qui sont en augmentation, nous avons décidé par précaution de fermer la section pour quelques jours. S'il n'y avait pas le covid, nous ne l'aurions pas fait. Mais nous voulons écarter tout risque de cluster."

Un risque que les tests ne viennent pas appuyer pour le moment. Mais la direction préfère jouer la carte de la prudence. "Au niveau du personnel enseignant, nous avons un seul absent qui est en train de se faire tester", poursuit Marc Duquesne. "Pour les enfants, c'est un peu plus compliqué. Cela dépend de la bonne volonté des médecins traitants et des familles qui sont généralement peu enclins à faire tester des enfants en bas."

L'institut Saint-Ferdinand se donne donc quelques jours de répit. "Lundi, nous allons suivre l'évolution de près. Si ce n'était que des petits rhumes, la situation devrait rentrer dans l'ordre. Nous ferons une évaluation après ces quelques jours de fermeture. Une garderie est tout de même assurée, car ne voulons pas mettre dans l'embarras les parents qui n'ont pas de solution pour garder leur enfant. Nous avons ainsi une quinzaine d'élèves qui est accueillie."

Hormis les contacts qu'il pourrait y avoir au sein de fratries, les sections maternelle et primaire sont bien coupées l'une de l'autre. "En primaires, la situation est normale, comme dans la plupart des écoles. Nous avons eu quelques cas la semaine dernière qui ont été gérés selon les protocoles. Mais pas de clusters. La situation est déjà plus calme cette semaine", conclut le directeur.