Mons

La charte cittaslow a pour objectif d’encourager le principe du bien-vivre et d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

Cette fois c’est officiel : Jurbise est devenue la septième commune belge à avoir rejoint le réseau Cittaslow, après Silly, Enghien, Chaudfontaine, Maaseik, Estinnes et Lens. Jurbise adhère donc à une charte et aux politiques concrètes ayant pour objectif d’encourager le principe du bien-vivre et d’améliorer la qualité de vie des citoyens.

« Le comité international Cittaslow a validé la candidature de Jurbise. Le dossier transmis a été largement plébiscité puisque nous avons reçu la magnifique cotation de 71,52%, ce qui est très rare », se réjouit Jacqueline Galant, bourgmestre. « Je ne peux que remercier l’ensemble du personnel qui a travaillé sur ce dossier, c’était un magnifique travail d’équipe. »

L’adhésion à la charte Cittaslow doit permettre à la commune de préserver son caractère rural et de pérenniser les actions déjà développées par les autorités communales et les citoyens en faveur des matières aussi diverses que l’alimentation, la mobilité, la cohésion sociale, l’environnement, l’énergie, l’artisanat, l’agriculture, l’accueil, les partenariats, etc.

Si l’adhésion est désormais officielle, la commune ne l’avait pas attendue pour s’inscrire dans cet état d’esprit. « L’achat de gobelets réutilisables, la suppression des plastiques à usage unique ou encore l’utilisation du cheval de trait pour diverses manifestations sont déjà des manifestations de la démarche Cittaslow. »

Rappelons que pour rester membre du réseau Cittaslow, la commune devra faire valoir ses actions concrètes et à venir. L’adhésion sera réévaluée tous les cinq ans.