Mons

Un préavis de grève avait été déposé par la FGTB ce mercredi.

Ce mercredi, la FGTB Mons-Borinage déposait un préavis de grève après avoir constaté que le personnel de l’ALE de Jurbise n’avait pas bénéficié du remboursement de ses frais de déplacement depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant (Liste de la bourgmestre) appelle au dialogue social et à la concertation.

« Fin décembre, suite à la séance du 18 décembre du conseil communal, le collège communal de Jurbise avait demandé à ce qu’une analyse approfondie de la situation financière de l’agence soit menée », rappelle-t-elle. « Le collège avait écrit fin janvier à l’ALE pour préciser qu’elle était en affaires prudentes et courantes et dans l’incapacité de prendre des décisions qui engagent l’agence sur le long terme. »

Une situation dont la présidente de l’ALE n’a visiblement pas tenue compte. Si bien que la bourgmestre l’a rencontrée pour lui rappeler les faits. « Je vais participer au dialogue social et à la concertation qui seront organisés très prochainement et les mesures présentées mercredi seront annulées », précise encore Jacqueline Galant.

Pour rappel, après avoir constaté un problème dans le remboursement des frais de déplacement, le syndicat avait espéré une régularisation rapide de la situation. À l’issue d’une assemblée du personnel, la direction avait annoncé son sa décision « d’arrêter le paiement des chèques-repas de 6,5 euros, la prime de présentéisme de deux euros et le chèque-cadeau de fin d’année. »

Les travailleuses avaient aussitôt décidé d’arrêter le travail tandis qu’un préavis de grève était déposé dans la foulée. Sans retour en arrière et sans paiement de ce qui est dû au personnel, ce dernier sera enclenché le jeudi 21 mars. La reprise du dialogue entre toutes les parties laisse espérer qu’une action syndicale ne sera pas nécessaire.