Mons

Trois artistes annoncés d'un coup, et non des moindres

La septième édition du Ronquières Festival se profile un peu plus avec l'annonce d'une jolie brochette d'artistes. Plébiscité par les festivaliers, Kyo sera de retour sous le Plan incliné après avoir fait vibrer les foules en 2015. Heureusement pour ses fans, le groupe n'aura plus attendu dix ans pour sortir une nouvelle galette. Après avoir refait surface avec le Graal, Kyo revient avec l'album Dans la peau, dont le single Ton mec affole déjà les charts.

Kyo sera à Ronquières le 5 août. Tout comme Tamino. Notre révélation nationale, songwritter à la mélancolie ténébreuse, va envoûter les masses. Né en 1996 à Anvers d’une mère belge et d’un père égyptien, Tamino-Amir Moharam Fouad étudie la musique au conservatoire d’Amsterdam. Bercé par l’opéra et la musique orientale dès sa plus tendre enfance, il puise dans toutes ces influences pour créer un univers mystérieux et minimal qui rappelle autant Jeff Buckley que Radiohead période post Kid A.

Il sera aussi question d'envoutement avec Passenger. Mike Rossenberg, de son vrai nom, écume la folk anglaise depuis près de 10 ans. Mais c'est en 2012 que sa carrière prend véritablement son envol, lorsqu'un certain Ed Sheeran l'embarque en tournée pour jouer les premières parties. Dans la foulée, Passenger signait Let her Go, tube imparable. Il revient à présent avec un nouvel album, The Boy Who Cried Wolf, et sera à Ronquières le 4 août.

Ce trio gagnant vient ainsi compléter une affiche pour le moins alléchante avec MC Solaar, Etienne Daho et Girls in Hawaii. Vivement la suite.