La province de Hainaut maintiendra, dans le cadre du budget 2021, ses soutiens et ses coopérations avec les associations culturelles et artistes hainuyers, a indiqué mardi la députée Fabienne Capot, dans un communiqué.

Le collège provincial du Hainaut s'est engagé à continuer de soutenir les différents acteurs culturels hainuyers en 2021. Les instances provinciales ont notamment confirmé pour 2021 le maintien de l'octroi des aides à la diffusion dans le secteur des arts vivants, le renforcement des crédits destinés à soutenir les associations qui charpentent l'action culturelle provinciale et l'aide apportée aux animateurs provinciaux actifs dans le secteur essentiel de l'éducation permanente.

Elles poursuivent également, en collaboration avec les centres culturels hainuyers, l'attribution de bourses exceptionnelles aux artistes de toutes les disciplines et dont le travail se développe sur le territoire hennuyer depuis trois ans. L'intervention provinciale en faveur des centres culturels locaux sera en outre renforcée.

"Nous devons opérer des choix budgétaires très difficiles pour assurer le financement des zones de secours", a commenté Fabienne Capot. "Mais la situation des artistes et des associations culturelles nécessite que nous maintenions nos soutiens et nos coopérations avec les acteurs locaux, dont certains éprouvent de profondes difficultés."

Le budget prévisionnel 2021 de la province de Hainaut s'annonce en boni

Les instances provinciales du Hainaut ont par ailleurs annoncé mardi les premiers chiffres de leur projet de budget pour l'année 2021. Le budget annonce un léger boni de quelque 60.000 euros.

Le budget total de la province de Hainaut annoncé pour 2021 est de 662 millions d'euros, dont 434.331.559 euros en dépenses. "Le projet de budget 2021 de notre Province affiche un boni avant prélèvements de 341.926 euros et un boni final de 61.486 euros après prélèvements", a indiqué la députée provinciale Fabienne Devilers lors du Conseil provincial. La présentation détaillée du budget provincial, prévue ce mardi, a été postposée au 1er décembre, le président du Collège provincial et député en charge des finances, Serge Hustache, étant contraint d'observer une quarantaine.