Une section “technicien en environnement” ouvrira dès septembre.

Dès la rentrée des classes de septembre prochain, les élèves qui fréquentent l'athénée Provincial Jean D’Avesnes de Mons auront la possibilité de s’orienter vers deux nouvelles filières. La première, présentée dans nos colonnes il y a un mois, est une filière basket-études qui s’adresse aux élèves de la troisième à la sixième secondaire. La seconde, récemment annoncée, s’adresse aux 5e et 6e années secondaires techniques de qualification.

Il s’agit d’une section “technicien en environnement.” Jusqu’ici, cette formation n’était proposée qu’au sein de l’institut Saint-Joseph de Saint-Ghislain ou dans deux établissements du Tournaisis. “À l’heure où l’environnement est un sujet d’actualité et où les préoccupations sont nombreuses, il nous semblait opportun de former des étudiants dans ces matières”, souligne Pascal Lafosse, député provincial en charge de l’enseignement.

Des cours généraux seront évidemment toujours à l’horaire. “L’option représente 16 heures de cours et pourra être proposée dès la rentrée prochaine si nous avons au moins six étudiants, ce dont nous ne doutons pas vraiment.” Des cours parfois très spécifiques seront ainsi dispensés. “On parle notamment de biologie appliquée, de notions en aménagements du territoire, d’écologie, de technique de l’environnement et de technologie de génie sanitaire.”

Autant de notions qui seront indispensables à ces jeunes, qui pourront, une fois diplômés, participer à l’aménagement d’un territoire, étudier et inventorier des espèces et des écosystèmes, collecter et analyser des spécimens en laboratoire, détecter des pollutions de l’air, du sol ou des eaux, constater des infractions à la législation,… “Évidemment toujours dans un esprit de développement durable, sans produits néfastes à l’environnement.”

Difficile de nier l’intérêt d’une telle formation alors que des milliers de jeunes descendent dans les rues chaque semaine pour demander des mesures de protection de l’environnement. “Nous sommes vraiment dans cet esprit de préservation de l’environnement et de sensibilisation des institutions publiques. C’est une nouvelle section dont la Province est fière de se doter.” À noter qu’une journée portes ouvertes sera organisée le 11 mai prochain.