Le journaliste et ancien commissaire général de Mons 2015, Yves Vasseur, remet en cause, dans son nouvel ouvrage "Questions d'identité", l'authenticité de deux dessins attribués à Vincent Van Gogh, actuellement conservés à la National Gallery of Art de Washington. Le journaliste hainuyer s'interroge, dans son livre, sur l'authenticité de ces deux dessins du peintre néerlandais, dont il est passionné.

En novembre 2018, Yves Vasseur avait déjà révélé les résultats d'une étude, complétée par une analyse du Musée Van Gogh d'Amsterdam, concluant qu'une photographie attribuée à Vincent Van Gogh avait en réalité été effectuée par son frère, Théo.

Dans "Questions d'identité", l'ancien commissaire général de Mons 2015 remet en doute deux dessins de maisons de mineurs borains attribués à l'artiste néerlandais, représentant la "Maison Zandmennik" et la "Maison Magros" de Cuesmes, près de Mons.

L'enquête d'Yves Vasseur, dont les conclusions sont approuvées par Marije Vellekoop, directrice du département de recherche du Musée Van Gogh d'Amsterdam, indique que les deux dessins ont été découverts dans un grenier de Cuesmes en 1958. Vincent Van Gogh a séjourné dans le village, situé actuellement dans l'entité montoise, d'août 1879 à octobre 1880, après avoir passé quelques mois dans le Borinage dès 1878. Il y était prédicateur. C'est à Cuesmes, aussi, que le peintre a lancé sa carrière d'artiste.

Les deux dessins ont été authentifiés par l'arrière-petit-neveu du peintre, Vincent Willem Van Gogh, "apparemment sur base d'une simple impression". "Nous ne connaissons pas à ce jour de véritable expertise des dessins", écrit Yves Vasseur.

Le journaliste indique encore que "les deux dessins sont signés, l'un en bas à gauche, l'autre en bas à droite des initiales VG. Jamais, absolument jamais, Van Gogh n'a signé une œuvre de ses initiales". Une analyse graphologique a confirmé que les "deux signatures litigieuses ne sont pas de la main" du peintre à la renommée mondiale.

Selon M. Vasseur, les deux dessins seraient l'oeuvre d'Elie Delsaut, oncle de Samuel Delsaut qui avait découvert les deux dessins en 1958. "Impossible d'être certain", admet cependant Yves Vasseur. "Toutefois, les dessins ont été trouvés dans une chemise au nom d'Elie Delsaut qui dessine. Cet homme avait vénéré Vincent Van Gogh au point de tenter de l'imiter."

Les deux dessins avaient été présentés en 2015 dans le cadre de l'exposition "Van Gogh dans le Borinage: la naissance d'un artiste", organisé au BAM à Mons sous la direction d'Yves Vasseur, en guise d'événement majeur de Mons 2015, capitale européenne de la Culture.