À la suite de problèmes d'occupation de la salle Calva, l'orchestre avait menacé de quitter Mons.

C'était la cacophonie entre les responsables de l'Harmonie Music'All d'Havré et les gestionnaires de la salle Calva. À tel point que l'orchestre, fort d'une cinquantaine de musiciens et répondant régulièrement présent pour animer des festivités, avait menacé de quitter la Cité du Doudou.

Fort heureusement, une solution a pu être trouvée pour rapporter un peu d'harmonie dans les rangs du Music'All. "Nous restons à Havré, mais nous déménageons dans des lieux plus hospitaliers", indique Joël Dramais, président de l'orchestre. "Depuis que les relations s'étaient dégradées avec les gestionnaires de la salle Calva, la situation devenait intenable. Le comité avait anticipé la rupture définitive et recherchait une salle qui puisse accueillir la formation et son matériel. C'est désormais chose faite. Dès ce jeudi 5 décembre, l'orchestre tiendra ses répétitions hebdomadaires dans la salle des fêtes de l'école Saint-Joseph."

À la salle Calva, les frais d'occupation avaient doublé, pour l'orchestre comme pour toutes les autres associations, en raison de factures énergétiques salées. Les musiciens manquaient en outre de place pour stocker leurs instruments. Enfin, les gestionnaires de la salle reprochaient à l'orchestre de trop déborder sur les plages horaires. Entre l'absence de rigueur reprochée d'un côté et le manque d'indulgence imputé de l'autre, les dissonances devenaient stridentes. Une solution a donc pu être trouvée, et le Music'All restera bien sur Havré.

"Le Pouvoir organisateur de l'école et sa direction qui entretiennent des relations étroites avec notre jeune harmonie depuis ses débuts nous accueillent désormais dans sa salle", poursuit Joël Dramais. "Cette salle emblématique du village abrite, outre ses activités scolaires, d'autres événements familiaux ou associatifs qui font vivre le village. Désormais, ce sont des notes et harmoniques qui résonneront sous l'oeil bienveillant de l'ancien curé Armand Agneessens, maître des lieux jusqu'à son décès en 1989. Ce dernier apparait en effet sur une peinture murale qui orne le fond de scène."

Le Music'All peut désormais regarder vers l'avenir en toute tranquillité. " L'orchestre va pouvoir enfin travailler sereinement son maintien en 2e catégorie des rencontres musicales du Hainaut et, pourquoi pas évoluer vers d'autres objectifs", conclut le président.