La pandémie de coronavirus et les mesures sanitaires qui l'accompagnent ont complètement bouleversé notre monde. Pas un pan de la société n'a été épargné. C'est le cas de l'enseignement notamment.

Une équipe de chercheurs de l'UMons a justement intégré un groupe de recherche international pour évaluer les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur l’enseignement et l'apprentissage. Après une première étude sur les pratiques des enseignants durant le confinement, l'équipe de l'UMons lance une nouvelle enquête sur la rentrée des classes auprès des écoles tant maternelles que primaires et secondaires pour voir quelles pratiques ont été mises en place depuis que les élèves ont retrouvé leur banc.

"L’objectif est de recueillir des informations sur les inégalités scolaires perçues, les apprentissages scolaires, la gestion de classe, le bien-être chez les enseignants ainsi que l’utilisation d’outils numériques en période de pandémie", explique l'UMons.

"Et cette rentrée scolaire, alors?", c'est le nom de ce sondage lancé par le groupe de recherche en sciences de l’éducation de l'université. "Comment avez-vous vécu cette rentrée scolaire en tant qu’enseignant? Dans quel état d’esprit étiez-vous ? Avez-vous été confronté à certaines problématiques ?" Autant de questions auxquelles les enseignants sont invités à répondre en une dizaine de minutes à travers un formulaire en ligne.

Pour rappel, l'UMons avait déjà mené une première étude sur l'enseignement et le confinement. Après avoir interrogé près de 1.000 personnes, les chercheurs montois avaient pu établir que de nombreux enseignants avaient connu plus de difficultés durant le confinement malgré un investissement personnel plus important que d'habitude. Plus de 80% des professionnels interrogés estimaient en outre que le confinement avait renforcé les inégalités scolaires. Et pas moins de 98.9% d'entre eux avaient hâte de retrouver leurs élèves. Comment ces retrouvailles se sont-elles déroulées? La nouvelle étude de l'UMons y répondra prochainement.