Cette stratégie permettra, si les mesures sanitaires venaient à se durcir ou qu'un nouveau confinement était édicté, de basculer intégralement vers un enseignement à distance.

L'Université de Mons prépare activement sa rentrée au mois de septembre en accord avec les mesures sanitaires pour éviter toute épidémie du nouveau coronavirus au sein de l'institution. Les modalités pratiques devraient être actées vendredi, lors d'une réunion de la Commission de stratégie institutionnelle, indique l'UMons jeudi. L'université peut toutefois déjà affirmer se diriger vers des cours en présentiel de manière "modérée et contrôlée". L'objectif est de permettre aux étudiants, surtout ceux qui entameront leur parcours universitaire l'an prochain, d'avoir l'occasion de rencontrer leurs professeurs, les autres étudiants et de se familiariser à cette vie nouvelle. Dans le même temps, les mesures sanitaires qui seront édictées en septembre devront être respectées.

L'UMons se prépare dès lors à une rentrée adaptée à l'épidémie. Une rotation entre différents groupes d'étudiants sera organisée afin qu'ils ne se retrouvent pas tous en même temps dans les infrastructures universitaires. Cela permettra "de réduire les risques sanitaires liés aux flux entrants et sortants au niveau des campus et auditoires".

Des cours seront prodigués en auditoires mais à des groupes de taille réduite afin de permettre le respect d'une distanciation physique. Ces cours seront enregistrés et retransmis en direct, permettant aux autres jeunes de les suivre. Une rotation sera mise en place pour permettre à chacun d'alterner cours en présentiel et à distance.

Cette stratégie permettra, si les mesures sanitaires venaient à se durcir ou qu'un nouveau confinement était édicté, de basculer intégralement vers un enseignement à distance, pointe l'UMons. A l'opposé, si une levée totale des mesures de distanciation physique était décidée, un retour avec tous les étudiants en présentiel pourra être rapidement mis en œuvre.

L'université indique également que l'horaire des cours sera programmé "dès à présent" pour permettre au personnel de profiter de ses vacances estivales.

L'UMons n'est pas la seule à s'atteler aux modalités de la rentrée. L'Université libre de Bruxelles (ULB) a dévoilé ses cartes jeudi, mêlant aussi cours en auditoires par petits groupes et cours à distance. L'Université de Liège a elle souligné que son plan consistait surtout à pouvoir s'adapter à tout changement. L'Université catholique de Louvain et l'Université de Namur ont confié qu'elles dévoileraient leurs plans "prochainement".