C’est une période stressante et compliquée qui s’annonce pour les étudiants de l’enseignement supérieur. Ceux-ci vont en effet entamer leur blocus et ainsi se préparer aux sessions d’examens du mois de janvier. Souvent redoutée, cette période peut malgré tout se vivre plus sereinement s’ils se sentent accompagnés et épaulés. C’est ainsi que cette année encore, l’Université de Mons organise un blocus encadré.

Après une édition 2020 organisée en distanciel, crise sanitaire oblige, c’est à nouveau en présentiel et en toute sécurité que les participants pourront se retrouver dans les locaux de l’université, entre le 26 décembre et le 9 janvier prochain. Ce premier blocus de l’année académique est souvent synonyme d’interrogations et de dilemme pour les étudiants qui le vivent pour la première fois : où étudier ? En kot ou à la maison ? Seul ? En groupe ?

C’est pour faciliter cette période particulière que l’UMONS, au travers de son Service d’Appui Pédagogique et en partenariat avec l’Organisation Représentative des Étudiants (ORE) de l'Université de Mons, a mis en place le blocus assisté. "Le blocus encadré poursuit plusieurs objectifs : imposer un rythme de travail et soutenir la motivation des étudiants qui peuvent travailler de manière individuelle en étant soutenus par le groupe", explique Fabienne Ramon, assistante pédagogique et chargée du suivi de l’événement.

"Des zones collaboratives sont également disponibles pour les travaux de groupe." Durant ces 2 semaines, les étudiants préalablement inscrits pourront réviser chaque jour de 08h30 à 20h00 (avec un horaire spécial fêtes pour les 31 décembre et 1er janvier) dans les différents locaux mis à disposition par l’université : sur le campus de la Plaine de Nimy dans les grands amphithéâtres (Van Gogh, Gutenberg et Curie) ainsi que dans les locaux de la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme, à la Rue d’Havré, pour les étudiants de cette filière.

Des salles collaboratives seront également ouvertes pour les travaux de groupe (Plisnier, Turing, Pascal). Pendant les pauses, les étudiants pourront se détendre au Forum. « Non seulement des locaux seront mis à disposition, mais les bénévoles de l’ORE seront également présents pour proposer un programme spécifique et un encadrement aux participants », ajoute Martin Stassens, président de l’ORE : "Une collation est offerte chaque jour et la livraison de leur repas du midi sera facilitée. De cette manière, tout est mis en place pour que les étudiants restent focus sur leurs cours."

Cette année, pour respecter les règles sanitaires en vigueur et notamment la distanciation physique, deux fois plus de locaux que les années précédentes ont été mis à la disposition des participants. Une salle est ouverte pour la pause de midi. Elle a été spécialement aménagée de manière à respecter une distanciation physique de 1,5 m entre les étudiants. Son accès est limité à 100 personnes et des tournantes sont organisées pour y accéder.

Par ailleurs, comme déjà imposé pour les activités d’apprentissage classiques à l’Université, le port du masque sera obligatoire dans tous les locaux et en extérieur en présence des autres d’étudiants. Il sera aussi demandé aux participants de respecter le sens de circulation indiqué sur les campus, de veiller à la désinfection de leurs mains et des surfaces de travail et de ne pas oublier la ventilation des locaux occupés.