La Biennale des Arts et de la Culture bat son plein dans la Cité du Doudou. Et ce grand sacre culturel ne pouvait pas passer à côté des 75 ans du traité charbon, dans une région où la communauté transalpine est dignement représentée.

Du 8 au 12 décembre, la Biennale met donc le focus sur la gastronomie italienne. Au menu, de la culture et de savoureux mets. Buon pranzo!

Le 9 décembre, l'Orchestre royal de Chambre de Wallonie rendra hommage à la communauté italienne avec un concert au cœur du site du Grand-Hornu, un lieu emblématique du passé minier et des charbonnages dans le Borinage.

Du 8 au 12 décembre, au Théâtre du Manège, Les fils de hasard, espérance et bonne fortune de Martine De Michele/En Cie du Sud portera sur scène le bouleversant récit de l’immigration italienne. Durant les jours de représentation, une exposition sur les mineurs de la région présentera des photos récoltées lors d’un appel lancé à la population.

Du 10 au 12 décembre, la Maison Folie se transformera en “Little Italie Village”. Au programme : des animations et des surprises savoureuses pour toute la famille, ainsi qu’une plongée dans l’ambiance des plus grands films italiens. La Maison Folie accueillera également une exposition autour de l’empreinte italienne dans la gastronomie en Belgique. Le critique René Sépul livrera le résultat de ses recherches sur le sujet lors d’une conférence inédite le 11 décembre à 16h. Un livre, soutenu par la Fondation Mons 2025, sera également édité en 2022.