Par mesure de sécurité, la Sofico a décidé de ne pas rouvrir l'accès vers la France.

La nouvelle na ravira personne, et certainement pas les usagers dont les nerfs sont déjà mis à rude épreuve par les nombreux chantiers en cours dans la région. Les travaux routiers entrepris sur la E42/E19 entre Obourg et Jemappes vers la France se poursuivent et avancent bien… Mais ne permettront pas pour autant à la Sofico, en charge du chantier, de libérer la bretelle d’accès du R5 à hauteur de Jemappes, dans le sens Mons-Valenciennes.

Cette dernière avait été fermée à la circulation début novembre 2018. Une première réouverture avait été annoncée pour le début de cette année mais à la mi-janvier, la Sofico annonçait que des dégradations supplémentaires constatées sur les pilastres du pont nécessitaient de prolonger la fermeture de cette bretelle jusqu’au début du mois d’avril au moins.

Début avril, la voie n’était toujours pas libérée et un nouveau délai était annoncé. Les automobilistes espéraient devoir prendre patience jusqu’au 30 mai, maximum, mais il n’en sera rien. “Nous pensions effectivement pouvoir rouvrir la bretelle mais pour des questions de sécurité, il a été décidé de laisser l’accès fermé”, explique-t-on du côté de la Sofico.

“C’est une décision qui a été prise en concertation avec les différents services mobilisés et qui se justifie vraiment pour des questions de sécurité. Nous ne pouvons prendre aucun risque.” Les travaux, débutés avant le démarrage effectif du chantier entre Obourg et Jemappes, devaient permettre la réhabilitation du pont surplombant l’autoroute E42-E19/A7. Mais les dégradations au niveau des pilastres sont visiblement plus importantes que prévues.

Depuis Mons, les automobilistes ne pourront donc toujours pas gagner directement l’autoroute E42-E19/A7 vers Paris/Tournai et devront continuer à emprunter la déviation, mise en place via le zoning Géothermia en novembre dernier. Jusque quand ? La question est, à ce stade, plutôt délicate.

“A priori, jusqu’à la fin du chantier autoroutier, à moins que nous ne parvenions à libérer certains tronçons au fur et à mesure des travaux, ce qui est bien sûr toujours notre volonté.” Pour rappel, l’objectif de la Sofico est de terminer la réhabilitation complète de l’autoroute dans le courant du premier semestre 2020. Patience, donc…