La cavalcade de Jemappes a fait son grand retour ce dimanche pour le plus grand bonheur des habitants. Ils étaient d’ailleurs nombreux à venir déambuler dans les rues du village lors de ce premier jour de fête. Les festivités se poursuivent d’ailleurs aujourd’hui et demain, le tout sous le soleil.

Cette 114e édition a également une saveur toute particulière puisque deux anniversaires ont lieu cette année. Le premier concerne la société de gilles "les cagnots" qui, avec un an de retard, souffle ses 100 bougies. Le second est celui des 75 ans des "gilles commerçants". Une minute de silence a également été respectée en hommage aux victimes du carnaval de Strépy-Bracquegnies. La sécurité était d’ailleurs renforcée cette année à Jemappes.

"Assurer la sécurité des citoyens lors des grands événements populaires et familiaux est toujours une priorité essentielle à nos yeux. À cet égard, une cellule de sécurité composée de membres de mon cabinet, des pompiers, de la police, de la discipline médicale et des services techniques s’est réunie pour évaluer le dispositif général. Ainsi, pour les soumonces de ce week-end, les plannings et parcours des sociétés de gilles ont été analysés et nous avons décidé qu’un véhicule tampon avec un gyrophare orange serait présent afin de fermer les cortèges", indiquait Nicolas Martin, bourgmestre de Mons.

Ces mesures de sécurité n’ont rien enlevé à la ferveur et l’enthousiasme des Jemappiens et de l’échevin des Fêtes, Achille Sakas. "Je suis vraiment content que la cavalcade puisse faire son retour, en plus le soleil est là", confie-t-il. "Je n'étais pas le seul à attendre ce retour, tous les Jemappiens l'attendaient impatiemment également. L’ambiance est bonne et beaucoup de monde est présent, on est donc vraiment heureux."

Les festivités ne sont évidemment pas terminées. Cortège de chars, cortège de gilles, parades sur la place, cortège nocturne, feux de bengale et feu d'artifice seront encore au rendez-vous de ce lundi. La cavalcade se clôturera demain avec le brûlage de bosses des "Cagnots" et la danse des "pierrots" des "Gilles commerçants".