Les prévenus sont accusés d’avoir commis une série de homejackings hyper violents.

La quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut examinera les 16, 23 et 30 janvier prochain un dossier de grand banditisme. En première instance, Fayçal Zeghli avait écopé de neuf ans de prison, Rosario Pirrello de 12 ans de prison et Anthony Serra de sept ans de prison pour une série de homejackings hyper violents commis dans la région de Tournai en juin 2018.

Fayçal Zeghli, Rosario Pirrello et Anthony Serra assurent être innocents, depuis le départ. Quant aux deux derniers poursuivis par le parquet fédéral, Giovanni Pirrello et Salvatore Tardanico, ils étaient en fuite et recherchés depuis un an. Fayçal Zeghli et Rosario Pirrello avaient été arrêtés à 2 minutes d'intervalle à Estaimpuis, à 500 mètres d'un véhicule en feu qui venait de servir pour l'un des homejackings.

À proximité, on a découvert le sac d'une des victimes et un gant contenant l'ADN de Zeghli. Le 16 janvier 2019, le procureur fédéral Julien Moinil exposera ses réquisitions devant la cour, dès 14h. Me Discepoli, Me Mayence et Me Mary prendront la parole pour la défense le 23 janvier. D'autres avocats plaideront le 30 janvier.