Barbe à papa, pomme d’amour, churros, pêche au canard, tir à pipe, chevaux de bois, maison hantée, et autres ont pris place sur la Grand-Place de Mons et aux Grands Prés. Dès l’ouverture officielle de la foire, soit ce vendredi soir, les forains, habitués de la cité du Doudou seront présents jusqu’au 8 décembre.

Durant un mois, la Grand-Place vivra aux sons des jungles des manèges. Et pourtant, cette année, les forains ont dû s’adapter à quelques aléas d’aménagements suite au chantier de la gare. Habituellement, ce ne sont pas deux mais trois sites qui sont investis par les forains. "Ils ont joué le jeu et ils se sont adaptés puisque les travaux à la place Léopold ne permettent à la foire de s’installer", a commenté la ville de Mons.

Outre cette réduction d’espace, la ville a consenti à installer un chapiteau aux Grand Prés pour toute la durée de la foire. Des toilettes seront également présentes sur le site des Grands Prés. Au total, 37 métiers forains y seront installés. Il va de soi que ce sont les attractions les plus bruyantes et les plus encombrantes qui ont pris place.

Sur la Grand-Place, ils sont 28 à avoir décroché un emplacement et ce sont particulièrement les enfants et les gourmands qui s’en donneront à cœur joie. Quatre nouvelles attractions ont été imaginées : un cinéma, le Wild Mouse, le G-Force, et la pieuvre Polyp.

La journée traditionnelle à tarif réduit qui se tient le dernier jour de la foire aura également lieu pour cette édition. Et par rapport aux horaires, ils restent inchangés.

Les différentes attractions et divers stands seront ouverts de 15 h à 21 h en semaine. Le vendredi et le week-end, ils ouvriront une heure plus tôt soit à 14 h et une heure plus tard, soit à 22 h.