Disparition inquiétante, extorsion, travail illégal ou stupéfiants… Le bilan des mois de mai et juin

Ces dernières semaines se sont révélées particulièrement intensives pour la police boraine qui dresse le bilan de son travail avec quelques chiffres qui en disent long : 34 interpellations, 20 arrestations, 27 mandats de perquisition, 5 mandats d’arrêt et 2 citations à comparaître.

Parmi les gros dossiers, on notera l'élucidation d'une disparition inquiétante à Frameries, l'interpellation de suspects dans le cadre d'extorsions à Colfontaine, Hornu et Frameries. Ou encore l'interpellation de suspects dans le cadre de deux cas de violences intra familiales, mais aussi dans le cadre de harcèlement, de suspicions de détention d’arme, de coup de feu, à Boussu, Quaregnon, Colfontaine.

Sur le plan des lois sociales, la police a mené des contrôles avec l'ONEM sur le marché de Tertre et sur des chantiers à Frameries. Ces contrôles ont mené au constat d’infractions, fermeture d’un chantier, plusieurs arrestations administratives pour séjour illégal, ordres de quitter le territoire, placements en centre fermé, saisies de véhicules et saisies de marchandises.

Enfin, joli tableau de chasse également en matière de stupéfiants avec sept dossiers de deal ou de fabrication élucidés à Frameries, Colfontaine, Saint-Ghislain et Boussu. Trois chambres de culture ont ainsi été découvertes. Au total, le palmarès des saisies est révélateur du travail effectué : 2kg100 de marijuana, 900 grammes de résine de cannabis, près de 70 grammes de cocaïne, XTC, plants, ainsi que des armes à feu, d’alarme et véhicule.