Caméra ANPR et taser: les Montois dévoilent leurs dernières technologies.

Cette année encore, les troupes seront passées en revue à l’occasion du défilé de la fête nationale, à Bruxelles. Un exercice auquel participera à nouveau la police de Mons-Quévy.

"Nous aurons un véhicule break anonyme, mais tout de même identifié comme appartenant à notre zone", indique Jean-Hubert Nicolay, chef de corps de la police Mons-Quévy. "Ce véhicule est équipé d’une caméra ANPR. Pour rappel, c’est un outil placé sur le toit et qui permet de scanner les plaques des différents véhicules que nous croisons en chemin. À partir de ce scan, nous pouvons recueillir toute une série de données et vérifier si la plaque a été volée ou signalée par exemple. Nous pouvons également vérifier si le véhicule est en défaut d’assurance, d’immatriculation ou de contrôle technique."

Un autre agent de la zone participera également au défilé, muni d’un pistolet à impulsion électrique. Pour ceux qui ne sont pas au courant, la police de Mons-Quévy participe à une expérience de test du fameux Taser au même titre que 14 autres zones du pays. "La participation d’un agent muni de ce pistolet à impulsion électrique est l’occasion de rappeler que nous sommes une zone pilote", poursuit le chef de corps. "Il n’y a pas de démonstration prévue. Mais peut-être que si le ministre de l’Intérieur a son regard attiré au moment du passage en revue des troupes, une discussion pourra être engagée sur l’utilité du Taser pour les polices de proximité."

Toutes les zones de police locale ne participent pas au défilé du 21 juillet. Mais à Mons, on a pour habitude de répondre favorablement aux sollicitations. On se souvient qu’en 2014, des membres de la police montoise avaient ainsi défilé à vélo. "Je pense que c’est une bonne chose de participer à ces défilés", souligne Jean-Hubert Nicolay. "Nous avions d’ailleurs participé à celui du 14 juillet à Lille avec l’un de nos nouveaux véhicules. Cela donne une bonne image de la police et cela nous permet de montrer au public les ressources dont nous disposons."