Mons Les rues de Mons ont été le théâtre d'une scène étonnante il y a quelques jours, rapportent nos confrères de Sudpresse. 

La police montoise a ouvert le feu sur un furet agressif. L'animal a été abattu. Visiblement apeuré, il avait attaqué plusieurs passants. 

Ce geste scandalise le Ligue Nationale pour la protection des furets. "Je geste est disproportionné. Je ne vois pas comment un furet peut constituer un danger au point qu'il soit abattu", explique à nos confrères Christine Merdjan qui pense que le furet a pu être confondu avec une fouine, un animal qui cause pas mal de dégâts. 

La police affirme de son côté que l'animal était particulièrement agressif et que deux autres furets ont, eux, pu être capturés. 

On ignore encore si le policier qui a ouvert le feu sur le furet a été pris en charge par une cellule psychologique...