Mons

Le député bourgmestre d’Hensies, Eric Thiébaut, interpellera le ministre De Crem prochainement.

L’accident de camion qui a nécessité la fermeture totale de la E19 ce mercredi aura finalement un "aspect positif", malgré le chaos qu’il aura occasionné sur le réseau routier hennuyer. La situation pénible que des milliers d’automobilistes ont connue ce mercredi pourrait permettre aux autorités compétentes (le fédéral) de revenir sur la décision du sort de la caserne de la protection civile de Ghlin, fermée depuis plusieurs mois.

"Pour identifier la toxicité du produit répandu sur la chaussée et ainsi prendre les mesures d’évacuation adéquates, les pompiers ont dû attendre près de trois heures l’arrivée sur place des agents de la protection civile en provenance de Crisnée, qui disposent du matériel de mesurage nécessaire", confie Eric Thiébaut (PS), le député bourgmestre de Hensies dont le dossier de la protection civile est l’un des chevaux de bataille. "Si la caserne de Ghlin était toujours active, un temps précieux aurait été gagné pour prendre les mesures d’évacuation nécessaires."

© D.R.

Or, la province de Hainaut est intéressée par l’ancien site de Ghlin. "L’idée est d’y développer un centre de formation aux métiers de la sécurité. Ils sont un peu à l’étroit à Jurbise. Ce site pourrait être partagé avec la police fédérale qui souhaite s’y entraîner. Et surtout, cela pourrait permettre d’y remettre une antenne de la protection civile."

Pour mener à bien ce projet, il faudrait cependant l’aval de l’autorité compétente, le gouvernement fédéral, toujours en affaires courantes. Raison pour laquelle Eric Thiébaut interpellera prochainement le ministre de l’Intérieur à la Chambre, Pieter De Crem, quant à cette proposition de la Province, afin de permettre le retour rapide d’une antenne de la protection civile à Ghlin.

Et s’il est fort probable que ce dernier se retranche derrière les difficultés de mener de tels projets en affaires courantes, le député socialiste rappelle que "le retour d’une antenne à Ghlin fait partie intégrante de notre programme électoral". Autrement dit, tout (ou presque) dépendra des négociations au fédéral.