Un centre réunissant tous les services de secours sera notamment créé, pour mieux appréhender un scénario catastrophe.

La contribution provinciale au financement des zones de secours était au centre des débats budgétaires du Conseil provincial. Un effort supplémentaire dans le soutien provincial aux communes sera consenti pour faire face à l'augmentation des budgets des trois zones de secours hainuyères.

L'intervention provinciale en faveur du financement des zones de secours était de 6.301.488 euros en 2018, de 5.669.627 euros en 2019. Le budget prévisionnel pour 2020, qui été annoncé le 12 novembre, prévoit un montant 6.301.592 euros.

La province de Hainaut a précisé qu'elle consentira, en 2020, cet effort supplémentaire, soit 700.000 euros en plus, dans le soutien qu'elle apporte aux communes pour faire face à l'augmentation des budgets des trois zones hainuyères. "La province assume ses responsabilités", ont indiqué les instances hainuyères dans un communiqué. "Mais elle n'est pas seule à devoir le faire, d'où cette proposition d'une mise en demeure de l'Etat fédéral qui n'assume que 18% du financement global de la sécurité civile: il devrait intervenir à hauteur de 50%."

Le dossier de la sécurité abordé par le Conseil provincial concernait par ailleurs la création d'un centre provincial de gestion de crise. Le Conseil a approuvé, dans le contexte de ses investissements dans la formation des acteurs du secteur de la sécurité, la création d'une nouvelle filière en gestion de crise au sein de l'Institution provinciale de formation du Hainaut.

Ce centre interdisciplinaire, issu du projet européen "Expert'crise", réunira tous les acteurs de la planification d'urgence: zones de secours et de police, aide médicale urgente et autorités communales. L'objectif est de proposer des modules de formation et la mise en place d'exercices grandeur nature en coordination avec les services du gouverneur pour mieux appréhender les mesures à prendre dans un scénario d'accident ou de catastrophe.