Les services mais aussi les écoles de la Province sont concernés.

À l’instar de certaines communes, qui ont déjà (ou enfin) franchi le pas en abandonnant les plastiques à usage unique, la Province de Hainaut a décidé d’agir à son niveau, au sein de ses services mais aussi de ses écoles. Ce mardi, une résolution visant à supprimer ces plastiques à usage unique, à agir et à sensibiliser a été approuvée à l’unanimité par les chefs de groupe siégeant au conseil provincial.

« Les actions de la Province de Hainaut pour l’environnement sont déjà nombreuses : éco-team, alimentation durable dans les écoles, performances énergétiques des bâtiments, compost, valorisation des circuits courts et de la biodiversité… », rappelle la Province. « L’Assemblée des Jeunes de l’enseignement provincial, installée le 25 juin, s’inscrira dans la même dynamique : les élèves sont déjà mobilisés pour concrétiser un projet de développement durable financé par la Province.

Mais la volonté d’aller plus loin était là. Ce mardi donc, les chefs de groupe PS-MR-Ecolo-CDH-PTB ont marqué leur souhait de s’engager dans la lutte contre l’omniprésence de plastiques dans nos milieux de vie, principalement les fonds marins. L’utilisation de gourdes et contenants réutilisables sera encouragée à l’égard des agents provinciaux et des élèves et l’eau du robinet sera mise en avant.

« Les conseillers provinciaux chargent le collège provincial d’initier un plan d’action global pour réduire la quantité de plastique en circulation dans l’administration provinciale, les établissements provinciaux et les structures liées à la Province. L’idée, c’est aussi de chercher, promouvoir des alternatives et sensibiliser au maximum les citoyens. Le Hainaut est l’un des premiers pouvoirs locaux à s’engager dans une telle démarche. »

Dans la foulée, le conseil a plaidé pour que le collège soutienne le plan transversal de gestion de l’eau proposé par les services provinciaux pour un accompagnement intégré, en particulier au bénéfice des communes du Hainaut. Le conseil encouragera également l’organisation d’une journée d’action contre le plastique dans les écoles provincial lors de la journée mondiale de l’environnement. Enfin, les écoles et les services seront invités à élaborer un plan de valorisation de l’eau de distribution et de réduction des déchets plastiques.

« Dès la rentrée 2021, écoles provinciales et institutions ne devraient plus, pour leurs propres consommables, recourir à des produits en plastique à usage unique conformément à la directive « Single Use Plastics », ce qui entraînera forcément la recherche de solutions alternatives. » Et pour dépasser les sphères des écoles et services de la province, des clauses spécifiques seront intégrées aux cahiers spéciaux des charges afin que les partenaires de la province favorisent les conditionnements réutilisables, limitent le suremballage et déchets d’emballage.